Magazine Internet

Jaiku racheté par Google : tout le monde suit

Publié le 09 octobre 2007 par Stephane Zibi

Aujourd’hui en fin d’après midi beaucoup d’entre nous reçoivent une notification provenant de Jaiku : “Exciting news: we’re joining Google today! Read more about it on our blog“. Cette acquisition du principal concurrent de Twitter dans le micro blogging ne surprend pas tellement ce marché est porteur avec de multiples modèles économiques possibles. Jaiku a certes moins d’utilisateurs actifs mais a une grande avancée technologique par rapport à son ainé. Le simple fait de l’annonce a entrainé une vague d’inscriptions supplémentaires (j’ai eu une douzaine de demandes de connexion depuis l’annonce) ou pour certains (dont je fais parti) de s’intéresser à nouveau à cette application.  Sera t’il suffisant pour rattraper Twitter ? Est ce que Facebook ou Yahoo vont maintenant s’intéresser à Twitter ? L’effet Google marche donc toujours à fond et dans tous les sens.

Maintenant reste à connaître les motivations profondes et le prix que Google a payé pour cette acquisition. Une FAQ a été mise en place pour toutes les questions reste à savoir si nous aurons toutes les réponses.
On pourra juste constater que l’un des axes de la stratégie de Google est la mobilité. Grâce à Jaiku, GrandCentral, les applis mobiles de Gmail et Google Docs, Calendar… Google se dôte d’outils pour certains indispensables dans la gestion du quotidien. Après la déportalisation chère à Tariq  nous assistons peu à peu à la dématérialisation de l’objet ordinateur.

Et dernière chose, cette annonce se fait le jour où Google a battu un nouveau record à la bourse de New York (600 $ pour une introduction aux alentours de 75 $ à l’époque), avec ce rachat sur l’un des créneaux les plus porteurs l’action attendra un nouveau record à n’en pas douter. 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stephane Zibi 24 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines