Magazine Sport

Bernard Amsalem : Tout le monde peut prendre sa place

Publié le 26 août 2009 par Levestiaire @levestiaire_net

leroy

Comme après chaque échec il promet que la prochaine fois ça sera mieux. Comme après chaque échec il ne se remet pas en cause et accuse tonton, tata et titou. Comme après chaque échec, il nous présente son projet révolutionnaire. Comme après chaque échec, Amsalem ne démissionnera pas. C’est promis.

En deux ans d’existence, le Vestiaire a connu Osaka, Pekin, et Berlin. A chaque étape, le bilan est presque le même, à chaque fois rien ne change ou presque. Cette fois Président Bernard nous confirme que c’est un problème de culture. Merci de la découverte Président Bernard, le Vestiaire n’en pensait pas moins.

En deux ans, il est difficile de bouleverser la détection de talents, mais en deux ans il est possible de changer les hommes et les critères. Ils ont changé : Yalouz le presque champion de lutte a succédé à Chevallier le presque champion de rien du tout. En deux ans, aux minimas IAAF ont été ajoutés les trials. Et si la prochaine fois on essayait de faire cohabiter performance et victoire dans un même rendez-vous ? Cela éviterait à Darien d’arriver à Berlin avec 13″48. En deux ans, certains escrocs ont été démasqués et des espoirs pas encore éternels sont nés. Tout a changé, l’heure des récompenses est arrivée.

Il sont déjà grands mais on en veut toujours plus

Tahri : Le Vestiaire lui promettait, il l’a fait. Il reste encore deux marches.

Djhone : Le second fils préféré du Vestiaire a déçu pour la première fois alors qu’il avait largement la médaille dans les jambes. Comme Romain il est trop gentil, et comme sur 400m l’or c’est du bronze, finir ailleurs qu’à la troisième place ça rapporte pas souvent quelque chose. Sinon encore une finale et un temps canon.

Le cheval fou

Lavillénie : Il le veut, il le peut, mais c’est une tête brûlée. Le « ça passe ou ça casse » gagne rarement, disait souvent Daniel Fernandes.

Les timides

Mesnil : Le troisième fils préféré du Vestiaire est encore au rendez-vous comme deux fois sur trois. Le titre était techniquement accessible mais pas mentalement. Pour gagner il faut le vouloir et Romain est trop gentil pour ça.

Sdiri : Avec les perchistes, l’autre satisfaction berlinoise. A son meilleur niveau au bon moment, on attendait ça depuis 10 ans. S’il devient un jour régulier à 8,30m il pourra même espérer le podium, il n’a que 30 ans.

Hanany : Il y a peut-être une vie au dessus de 2,30m.

Melfort : Si on lui dit qu’elle a le droit d’aller plus haut, elle s’y essaiera peut-être.

Lemaître : Vivement qu’il se mette à courir avec les seniors. Ne sera pas toujours dernier relais sur le 4×100 avec pour mission d’enlever Delépine du pied.

Les dégonflés

Le plus grand relais de l’Histoire : A bien fait rire Bruno Marie-Rose, Max Morinière, Jean-Charles Trouabal et Daniel Sangouma. Et même Gilles Quenehervé.

Tamgho : Il ne sera jamais en or dans un championnat planétaire. Ces choses-là, ça se décide très jeune et sans douleurs au mollet.

Diniz : La marche va finir par continuer à n’intéresser personne, de toute façon c’était pas son sport. Sinon, il reste toujours le ping-pong et le tir à l’arc.

Les condamnés

Baala : A fait du Baala.

Alerte : Qu’il bosse avec le relais et ça sera déjà bien.

Dossevi : Son niveau lui ôtera en permanence toute chance de médaille. Mais le niveau général est tellement bas qu’il peut faire dans les huit à chaque fois, il n’a que 26 ans.

M’Bandjock : Le Vestiaire pensait qu’il progresserait un jour. Le cas du spécialiste athlétisme sera examiné prochainement.

Doucouré : 1 an ça va, 2 ans ça va, mais 3 ans c’est suspect. Et si Renaud Longuèvre était son entraîneur ?

Ronald Pognon : Il aura au moins couru une fois en moins de 10″.

Barras : Est marrant mais ça suffit pas toujours.

Nana Djimou et Robert-Michon : essayeront encore, et ce n’est pas une menace.

Les erreurs de casting

Lavanne, Bascou et Darien : N’avaient rien à foutre là, mais s’en sont-ils rendus compte ?

On ne les a pas vus, à croire qu’ils n’y étaient pas

Arron : Championne d’Europe 1998 et recordwoman du monde.

Hurtis : Championne de relais et la meilleure des mamans.

Mekhissi : Prépare les Europe.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Levestiaire 1939 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine