Magazine Finances

Est-on mieux payé à New York, à Genève ou à Paris ?

Publié le 27 août 2009 par Claire Romanet


Comparer les salaires dans le monde, le pouvoir d'achat et l'attractivité de 73 grandes villes dans le monde, tel est le but de la nouvelle étude de la banque suisse UBS sur les prix et salaires. Cette année (c’est la 38e édition), UBS ajoute une nouveauté : donner un temps de travail nécessaire à l'acquisition d'un bien de consommation accessible partout dans le monde.
Explications :
Tout d’abord reprenons notre titre concernant les salaires. Les résultats sont clairs : les salaires bruts les plus élevés sont à Zurich, Copenhague, Genève et New York, Oslo, Los Angeles et Munich. Si on se fie aux salaires nets, ce sont Zurich, Sydney et Luxembourg (villes où les impôts sont faibles).
Paris se place à la 23e position.
A Delhi, Manille, Jakarta et Mumbai, le salaire horaire net est en-dessous d’un 15e du salaire suisse.
A cela, il faut mettre en regard le niveau de vie : Oslo, Copenhague, Zurich, Genève et Tokyo sont les villes les plus chères du monde. A noter que Londres, la 2e ville plus chère en 2006, a perdu sa place à cause de la dévaluation de sa monnaie. On se rend compte que les prix à Paris ne sont inférieurs "que" de 10% à ceux de Genève. Pour Lyon la différence est d'environ 25%. voilà des chiffres qui appuient nos dires lorsque les candidats nous posent la question de la qualité de vie.
Autre point qui nous a paru très intéressant : les comparatifs sur les temps de travail.
Vous devinerez sans peine quel est le pays où l’on travaille le moins : c'est le nôtre bien sûr. Avec très exactement 1 594 heures de travail pour Paris, 1 582 pour Lyon (ah, la province...). La moyenne mondiale donne 1 902 heures annuelles. Les temps de travail les plus élevé au monde sont au Caire (2 373 heures) et à Séoul (2 373 heures). Impressionnant non ?
Précisons que l'étude est réalisée sur une base annuelle incluant les congés payés et les jours fériés légaux.
Enfin, l’étude nous explique que pour se payer un IPod, le salarié moyen travaillant à Zurich ou New York travaillera une journée de neuf heures alors que son collègue de Bombay aura besoin d’un mois de salaire à cet achat. Le Parisien, lui, aura besoin d’une journée et demie.
Comme vous le voyez, un pays sort grand gagnant et c'est la Suisse. Voilà de quoi donner envie de choisir son prochain poste là-bas non ? Ca tombe bien, nous y avons des postes à pourvoir ;-).
Vous pouvez vous procurer l’étude complète ici.
Sources : L’Obs du recrutement, Regionsjob, La Tribune


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Claire Romanet 5426 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte