Magazine Internet

Bientôt la rentrée !

Publié le 27 août 2009 par Unilog

Après une petit Road-Trip à travers l’Europe:

Espagne => Nowhere Festival, super ambiance avec des gens super sympas. Pour les néophytes je vous invite à regardez l’article réaliser par Télérama qui résume très bien l’esprit Nowhere.

Suède => Magnifique petit pays avec une population très accueillante. Je n’oublierai pas de rappelez à quel point les suédoises sont jolis.

Norvège => Pays fortement montagneux laissant place à de magnifiques paysages tels que les iles Lofoten ou les majestueux Fjords Norvégiens (Geirangerfjord et Sognefjord tous deux classés au patrimoine de l’unesco).

Les vacances c’est avant tous de la détente. C’est durant cette période que j’en ai profité pour entamé la lecture de quelque livres.

- ” D-Day et la bataille de Normandie ” de Anthony Beevor :

Synonpsis: Le débarquement proprement dit fut un épisode sanglant et glorieux qui passe à juste titre pour être l’un des trois ou quatre grands tournants de la Seconde Guerre mondiale - avec Stalingrad, El Alamein, Midway… -, à telle enseigne que dans l’esprit de beaucoup de gens le reste de la guerre ne fut qu’une formalité. Or il n’en est rien. Si le débarquement fut un moment paroxystique, la bataille qui s’ensuivit, connue sous le nom de « bataille de Normandie », fut autrement plus longue, difficile, et coûteuse en vies humaines, civiles et militaires. Car, une fois l’effet de surprise passé, les forces allemandes se ressaisirent et défendirent âprement chaque mètre carré du bocage qui séparait les Alliés de Cherbourg et de son port en eau profonde à l’Ouest, de Paris, ville symbole, à l’Est. Pour cet ouvrage, les archives les plus secrètes ont pu être consultées par l’auteur, aux Etats-Unis et en Angleterre, mais aussi à Moscou, ainsi que les Mémoires des grands acteurs (hommes politiques et chefs militaires des deux bords). C’est donc à une reconstitution saisissante de cette bataille décisive que nous convie Antony Beevor. (Source Clubhistoire.com)

- “The world is flat” de Thomas L. Friedman:

Synopsis: “One mark of a great book is that it makes you see things in a new way, and Mr. Friedman certainly succeeds in that goal,” the Nobel laureate Joseph E. Stiglitz wrote in The New York Times reviewing The World Is Flat in 2005. In this new edition, Thomas L. Friedman includes fresh stories and insights to help us understand the flattening of the world. Weaving new information into his overall thesis, and answering the questions he has been most frequently asked by parents across the country, this third edition also includes two new chapters–on how to be a political activist and social entrepreneur in a flat world; and on the more troubling question of how to manage our reputations and privacy in a world where we are all becoming publishers and public figures. (Source du site officiel de Thomas Frideman)

Je finis par une petite playlist du chanteur qui m’a bercé durant les vacances:
Lenny Kravitz, Bonne écoute.

Découvrez la playlist Lenny kravitz avec Lenny Kravitz

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unilog 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine