Magazine Côté Femmes

Onglerie, Paris

Publié le 09 août 2009 par Madlybeauty

Introduction

Dans la famille je ne supporte pas les ongles longs, je demande la fille.

Et oui, voilà quelque chose que je ne supporte pas. En plus, je n’arrête pas de les abimer car je cuisine très souvent. Ajouter à cela, si je vous révèle que (et oui encore une révélation, vous finirez par tout savoir de moi) j’ai la phobie du « retournement d’ongle », ça y est, vous me cernez totalement.
Résultat des courses, je me coupe les ongles toutes les semaines (je sais, c’est pas bien, il parait qu’il ne faut JAMAIS couper ses ongles soi-même, ni même en institut mais chez un po-do-logue, je le sais, je le sais…) et veille à les garder fortifier et à les hydrater en m’appliquant une crème « spéciale main » et une crème « spéciale pied ».
Pourtant, autant je prends soin de mes mains et pieds en leurs faisant cadeaux de massages autant la pose de vernis et tout le toutim ne font pas partie de mes habitudes.
Ce n’est pas le cas de ma grande amie Céline pour qui manucure et pédicure sont des dadas. Voyant que ses grands discours n’arrivaient à me convertir à son addiction, et pour finir de me tenter, elle n’a donc pas lésiné sur les moyens et m’a royalement offert, pour mon anniversaire (elle est vraiment sympa, c’est pour ça que c’est ma copine d’ailleurs !), une séance pose de vernis pour les pieds.

On se décide à y aller pour notre pause déjeuner. C’est d’un pas lent que je suis mon amie dans sa « supère onglerie, tenue par des vietnamiennes hyper pros ». Tout le long du chemin, voyant mon manque d’enthousiasme, elle n’arrête pas d’en parler pensant me persuader des bienfaits de se faire papouiller les pieds (moi les papouilles j’aime ça, mais la pose de vernis, c’est vraiment pas mon truc).
Il faut dire qu’elle n’a pas mis toutes les chances de son coté, elle m’annonce qu’on part rue Saint-Denis (à Paris). Je tique un peu et sens le traquenard… mais je la suis quand même, après tout, c’est un cadeau !

Descriptif du lieu

On arrive rue Saint Denis, ho la la, je me demande où on arrive, et surtout où est son onglerie, rien à l’horizon exceptés des peep-shows et autres magasins peu recommandables.
On se perd dans les dédales de boutiques douteuses et on finit par retrouver l’onglerie.
Je suis rassurée, le lieu existe bel et bien.
On rentre. Le cadre est simple mais propre, je commence tout juste à me détendre.
La déco n’est ni recherchée ni kitsch. Le salon est basique, à droite les tables à manucure suivies des fauteuils pour la pédicure. À gauche, l’endroit pour parfaire la pose du vernis, tabourets de bar et machines séchantes
On est super bien accueillie, les praticiennes sont quatre et sont libres. Après nous avoir gentiment demandé ce que nous voulions faire, elles nous demandent d’enlever nos manteaux, chaussettes et chaussures (rien de très glam, j’aurais voulu vous les cacher mais comme d’hab, je vous dis tout. On était toutes les deux en baskets, fashion tout de même, pas les baskets lambda de sport !, mais bon, d’où les chaussettes).
Malheureusement, il n’y avait pas réellement d’endroit prévu à cet effet si ce ne sont des crochets pour nos sacs et manteaux mais rien pour nos chaussettes et chaussures. Des casiers auraient été les bienvenus.
Elles nous installent sur des fauteuils en cuir, massants et chauffants, très confortables (malheureusement, nous n’avons pas pu les apprécier car profitant de notre pause déjeuner pour nous y rendre, nous mangions nos sandwichs en même temps que les soins nous étaient prodigués ; massage et repas ne font pas de bons tandems).

Descriptif du soin

1ère étape : préparation des pieds avant les soins
Bien lovées dans nos fauteuils, nous trempons nos pieds, pendant 5 à 10 minutes, dans des bacs spa où dans une eau tiède a été déposée une capsule effervescente aux huiles essentielles. Massage des pieds grâce à l’effet effervescent de la capsule et grâce aux jets d’eau massants du spa.

Deux vertus, ce petit bain prépare nos pieds pour les soins et nous relaxe, relaxe, relaaaaaaaaaaaxxe. Dieu que cette capsule est efficace ! Les petites bulles sous les pieds c’est top et l’odeur d’eucalyptus très subtile mais tellement agréable… Si je n’étais pas en train de manger, j’aurais presque pu m’assoupir !

2ème étape : pédicure
Les rituels ponçage des peaux mortes, « poussage » des cuticules et limage des ongles.

La gentille dame, appelons-la l’esthéticienne même si elle n’en est pas vraiment une, commence la pédicure et là c’est le fou rire. Pas le fou rire parce qu’on se marre mais le fou rire nerveux, j’étais hyper en stress ! Je vous explique.
Je déteste voir les gens faire leurs ongles, ça me fait mal rien qu’en les regardant, je sais, c’est juste dans ma tête, j’y peux rien.
En plus je suis hyper chatouilleuse des pieds alors le ponçage des sous de pieds ça m’a tuée, on pouvait plus m’arrêter de rire, je vous raconte pas le boulet ! Si on m’avait dit qu’un soin des pieds faisait également séance d’abdos, j’aurais signé depuis bien longtemps !

La pédicure est bien faite car en réalité, et en mettant entre parenthèse mon délire cervantesque, je n’ai pas eu mal, l’esthéticienne a été douce et a fait un travail appliquée et sérieuse.

Résultat des courses : je pense que cette étape n’est pas de trop car vu toute la peau morte retirée, c’était pas du luxe, je crois que j’ai bien perdu un kilo !

3ème étape : massage des pieds jusqu’aux genoux
Il se fait en même temps que l’application d’une crème hydratante et émolliente.
Rien à redire, la crème était suffisamment pénétrante mais pas trop pour que le massage dure tout de même un peu. Le massage en lui-même était très reposant mais suffisamment appuyé pour qu’une série de discret « hum » sorte de ma bouche, pas trop bruyant, je sais restée décente tout de même !
Le problème, je vous le donne en mille, c’était trop court et j’aurais préféré un massage plus centré sur les pieds que sur le bas de la jambe. Ça reste tout même mon étape préférée puisque c’est le moment papouille.

4ème étape : pose des vernis

Elle me demande de choisir la couleur du vernis parmi un large choix de teintes très subtiles. Je m’oriente vers une couleur « naturelle », le beige rosé. La marque utilisée est O.P.I.

Après m’avoir posé un séparateur de doigts de pieds (tout juste sortie de son emballage et à utilisation unique), on m’applique une base protectrice durcissante (car apparemment j’ai les ongles un peu mous, sinon ça aurait pu être un anti-stries), puis du vernis, puis re vernis, puis pose du top coat (pour une tenue longue durée et une finition ultra brillante) et direction les machines pour bien sécher mes beaux petons vernis. Pour finir on m’emballe mes pieds avec de la cellophane pour être sûr que le vernis ne s’abime pas dans mes chaussures.

La pose du vernis est assez rapide et l’esthéticienne semble faire preuve d’une grande dextérité et d’une certaine minutie (elle essuie consciencieusement tous les petits dérapages). De loin, ça à l’air impeccable.
Par contre, l’étape séchage est un peu désagréable car on n’est pas bien installée, assise sur des tabourets tournants sans dossier et en plus, le temps de séchage de nos pieds positionnés dans les petites boites est long, très long, trop long (au moins 10 min), et encore j’étais avec mon amie, on a pu papoter et bien rigoler, j’ose même pas imaginer si j’avais été seule (j’aurais même pas pu m’occuper car il n’y avait pas de magazines à disposition !).

Résultats

Après avoir déballé mes petons, j’ai enfin pu admirer mes pieds, et je l’avoue, c’était très joli et mes pieds n’avaient jamais été aussi doux.
Le vernis a tenu très longtemps, au moins 3 semaines (bon, il ne fallait pas non plus coller son nez sur mes doigts de pieds car on pouvait distinguer ma repousse d’ongles, mais de loin ça faisait vraiment son effet !)
Céline a gagné, je suis devenue une addict !

Ce que j’ai aimé

A ma grande surprise un vrai moment de détente, enfin si je savais me détendre du cerveau, je ne reviens pas sur l’épisode du boulet.
Ça donne un effet « pied tout propre » et des doigts de pieds vernis, ça fait assez classe tout en restant discret (le choix de la couleur du vernis doit certainement jouer).

Ce que j’ai moins aimé

Le manque de vestiaires pour ranger mes affaires (manteaux, sac et chaussures).
L’étape séchage trop longue et pendant laquelle j’étais mal installée sur la chaise, mon dos s’en souvient encore (le choix par l’onglerie d’une chaise à dossier et confortable aurait été plus judicieux).
L’emplacement de l’onglerie, bon ok, je chipote, mais pour certaines c’est un facteur important.

Je le recommande

Oui, les esthéticiennes sont très accueillantes et le soin est très bien fait… et ce serait un grand OUI, si c’était dans un autre quartier !

Le prix

35 euros

Durée du soin

Un peu plus d’une heure

Adresse

rue Saint Denis Paris 2ème

Madly J


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (2)

Par MadlyJ
posté le 02 décembre à 18:30
Signaler un abus

Trinity : Je te propose de venir sur mon blog : madlybeauty.com, d'où vient l'article, le billet y est mis à jour, le nom de l'onglerie y est donné ainsi que les coordonnées : http://www.madlybeauty.com/2009/09/01/la-city-nails-onglerie-a-paris/

Par Trinity
posté le 23 novembre à 22:09
Signaler un abus

Puis-je vous demander le numero ou le nom de l'onglerie ou le téléphone... C'est un peu bizare: "Rue Saint Denis Paris 2me" pour trouver votre salon magique. Merci :-)

A propos de l’auteur


Madlybeauty 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine