Magazine Hockey

Laraque attaque les médias

Publié le 27 août 2009 par Chesc0

george-laraqueInvité à l’émission « Tout un retour » à CKOI, mercredi, Georges Laraque s’est exprimé ouvertement sur le sujet des médias montréalais.Voici une transcription littérale de ses propos :

« J’étais à Edmonton, premièrement, je n’étais même pas à Montréal. J’étais à Edmonton pour avoir un peu la paix, car quand tu arrives à Montréal et que la saison commence, ce n’est pas juste le hockey… la vie en dehors de la glace, aussi, tu dois faire attention. Je fais une entrevue bien tranquille avec le gars à Edmonton; le gars me parle de la pression à Montréal : ‘Pourquoi y a-t-il autant de pression? Pourquoi est-ce que les gars jouaient là-bas? Ce que je dis, je dis que c’est à cause du langage, des médias en français, en anglais. Bien entendu, la pression est plus haute parce qu’il y a plus de couverture médiatique. Ils m’ont dit : ‘Comment, toi, tu trouves ça?’ J’ai répondu que j’aimais ça, que je trouvais ça drôle, que je m’amuse avec ça. Moi, ça ne me dérange pas. Je trouve que c’est une ‘game’. Pour moi, ça ne me dérange pas, car, avec les médias, je suis bon. Les médias sont braves pour me ‘blaster’ mais, quand je suis avec eux autres, c’est jamais pareil, car je suis capable de me défendre tout seul. Ils sont ‘tough’ quand je ne suis pas là, mais quand je suis là, ils ne sont pas pareils. Moi, ça ne me dérange pas, je m’amuse avec ça. »

« Le gars, il me demande : ‘Les nouveaux gars que vous avez, comment qu’eux autres, il va falloir qu’ils ‘dealent’ avec ça?’ Moi, ce que j’ai dit, en ‘joke’, en riant, je suis parti à rire et j’ai dit : ‘Les nouveaux gars, eux autres, ça change rien, ils parlent pas en français. C’est ça que j’ai dit. Quand j’ai dit ça, l’article, elle a changé à ce que moi, j’ai dit aux nouveaux gars de ne pas parler en français, pis là, à Montréal, c’est parti du fait que, de cet article-là, que j’ai appelé les nouveaux gars, pis je leur ai dit de ne pas apprendre le français. »

« Premièrement, je suis né à Montréal, je suis francophone. Comment est-ce qu’un francophone peut être anti-francophone? Aucune logique. Le monde, y’a absolument rien à parler, puis ils inventent des conneries pour rendre leur ’show’ plus intéressant puis essayer de monter leurs cotes d’écoutes en disant des conneries qui sont ridicules. Toute l’année, l’année passée, j’ai dit à Saku : ‘Pourquoi tu ne prends pas des cours de français? Ta femme me parle en français, tes enfants me parlent en français, pourquoi tu ne prends pas des cours de français?’ Je dis toujours aux joueurs anglais, quand ils ont rien à faire à Montréal, de prendre des cours pour être capables de parler à leurs fans en français. Quand qu’on va voir dans les hôpitaux, à Sainte-Justine, le monde qui sont malades, ils parlent juste en français, les gars, en anglais, ils se regardent en rond pis y disent pas un mot, là… j’encourage le monde toujours à parler en français. Le fait que Paul Arcand, le monde à CKAC ont tous fait un ’show’ ridicule en parlant du fait que j’étais anti-francophone, c’est ridicule. Pis, ce monde-là a aucune originalité dans leur ’show’. Si y’étaient aussi bons que toi, Normand (NDLR: Brathwaite, animateur de « Tout un retour » à CKOI), ils seraient capables de trouver des sujets plus intéressants que le monde soit capable d’écouter, pis des sujets qui sont vrais, pas des conneries. C’est ridicule le fait que le monde, y’aime écouter les ’shows’ qui sont négatifs comme ça, pis après ça, le monde y chiale que Bob Gainey ne fait pas sa ‘job’ d’aller chercher des joueurs autonomes, mais y’est pas capable de faire sa ‘job’ parce qu’il y a des médias comme eux autres qui inventent des conneries qui rendent la vie la plus dure à l’équipe, pour essayer de trouver des joueurs. C’est ça notre problème qu’on a. »

« C’est la vérité. Le monde peut dire ce qu’ils veulent. C’est sur que les médias vont vouloir se défendre. Premièrement, y’ont le dernier mot, y’ont le micro. Moi, chu pas dans le micro. Ils vont dire ce qu’y veulent, chu pas là. Quand chu là, par exemple, y disent jamais rien. Sont vraiment ‘crime’ de même. Sont jamais dans la chambre, ces gars-là, y connaissent même pas le hockey. Pis l’autre affaire, tout le monde va dire que c’est la vérité, mais le monde vont faire de la route, parce que si le média l’avoue que c’est la vérité, y’ont pu de job. Si y’a pu de job, il va faire quoi, il va ramasser les poubelles? »


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chesc0 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines