Magazine

Le Blog “Christ Roi” analyse le bilan de la Franc-maçonnerie …

Publié le 27 août 2009 par Lamech @fmgadluinfo

avatar-blog-3150332-tmpphpzzmanvComme nous aurions pu aisément l’imaginer, la lettre ouverte des anciens Grand Maîtres du Grand Orient de France, a suscité des commentaires de part et d’autres et notamment de la part de sites anti-maçonnique.

C’est le cas pour l’un des plus célèbres d’entre-eux “Christ Roi”, dans son article “La Franc-Maçonnerie éprouve le besoin de justifier son bilan“. Après avoir reproduit le texte initial, le ou les auteurs se lancent dans une analyse virulente mais on n’en attendait pas moins: en quelques mots … c’est de la faute de … la Franc-Maçonnerie !

Découvrez là ci-après :


On ne voit pas bien en quoi une société où les écarts de richesses et d’inégalités n’ont fait que croître serait une société “plus juste et plus éclairée” ? les francs-maçons disent être “attachés à un Grand Orient fier de cette histoire, de son histoire”,
quid de l’histoire de la France avant 1789 ?

Les soit-disant “conquêtes de la République indivisible, laïque” auxquelles sont associés les francs-maçons ne sont qu’un accaparement oligarchique du pouvoir par une petite minorité mafieuse, la franc-maçonnerie se définissant elle-même comme “l’Eglise de la république”.

La soit-disant “liberté absolue de conscience” dans la république est la liberté de penser comme la franc-maçonnerie l’exige ou la prison, elle est un prétexte mensonger totalitaire qui permet d’écraser tout ce qui lui serait opposé “au nom de la liberté”, condamnations judiciaires à la clé.

La franc-maçonnerie est riche de la diversité de ses loges ouvertes à tout le monde, de la pluralité de ses rites dont la très pluraliste et ouverte loge B’Naï B’rithbien connue pour ses pratiques démocratiques. Le serment du secret prononcé au moment de l’”initiation” et l’échange de la promesse d’entraide sont d’éminents signes d’une telle société préoccupée d’ouverture et de démocratie ! L’engagement “civique” de ses membres via le népotisme et le clientélisme sont des “acquis sociaux”.

La vision de l’”homme” amputé de sa part spirituelle et de son âme, réduit à sa part matérielle animale, supprime la liberté de l’homme et supprime en particulier toute chance de développement humain intégral, social et économique. Ainsi, la crise économique et sociale mondiale, le ”retour des peurs”, la détérioriation des liens civiques, l’accroissement des égoïsmes sont les conséquences directes de cette vision amputée de l’homme.

Les francs-maçons sont des apprentis sorciers pyromanes qui après avoir mis le feu crient au feu. Les haines xénophobes, antisémites, racistes, sexistes, la montée des menaces sur la paix internationale sont des conséquences d’une telle société franc-maçonnique artificielle créée de toute force multi-raciale et multi-culturelle et imposée au(x) peuple(s).

L’effondrement des modèles, l’échec le plus souvent dramatique des grandes utopies politiques du XXe siècle donnent à certains le sentiment du vide, de dilution des repères, de perte de sens, de “désenchantement du monde”. A qui la faute ? Qui n’a cessé de mettre en garde contre la vision d’un monde coupé de Dieu ? Qui n’a cessé de critiquer la vision de l’homme amputé de sa part spirituelle ?

L’Europe de la citoyenneté et des droits sociaux que les francs-maçons appelaient de leurs voeux se révèle “un espace de libre-échange pour les marchands”. A qui la faute ?

Si “la République, pour qui toutes les femmes et tous les hommes, quelles que soient leurs origines, leur sexe, leur couleur, leurs convictions religieuses, philosophiques, politiques, naissent et demeurent libres et égaux en droit, se fragilise en doutant de son identité, de ses valeurs, de son indivisibilité” (sic), c’est en raison d’une lacune au fondement d’une telle “société” bâtie sur du vide et du sable, l’idéologie maçonnique et son irréalisme.

Si “la laïcité est partout attaquée”, c’est que cette soit-disant laïcité n’en est pas une, mais une théocratie de droit occulte qui mérite toutes les critiques et toutes les attaques… Quant à censure de la liberté pour tout être humain, en particulier les femmes, “à disposer de soi-même”, cette censure c’est la civilisation.

Si la société se crispe et laisse place à l’émergence de “populismes” et d’”extrémismes”, l’histoire nous enseigne que sur le terreau de tels extrémismes est l’idéologie déshumanisante qui a prétendu éliminer Dieu de la société. “Dans la mentalité des Lumières,… le grand drame de l’histoire du Salut avait disparu. L’homme était resté seul: seul comme créateur de sa propre histoire et de sa propre civilisation; seul comme celui qui décide de ce qui est bon et de ce qui est mauvais… Si l’homme peut décider par lui-même, sans Dieu, de ce qui est bon et de ce qui est mauvais, il peut aussi disposer d’un groupe d’hommes soit anéanti… Des décisions analogues furent prises sous le IIIe Reich,… par le parti communiste de l’union Soviétique et des pays soumis à l’idéologie marxiste” (Jean-Paul II, Mémoire et identité, Le testament politique et spirituel du pape, Flammarion, Mayenne 2005, p. 23-24).

Il est toujours bon de rappeler ces quelques vérités aux frères tri-ponctés totalitaires franc-maçonniques.

Article disponible à l’adresse suivante : http://christroi.over-blog.com/article-35334269.html



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lamech 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte