Magazine Ebusiness

E-commerce: Livraison d’un colis sans emballage… écologique mais pas discret!

Publié le 28 août 2009 par Toutallantvert

A titre personnel, Anne-Sophie vient de commander un produit sur un grand site e-commerce (bon surtout parce que c’est l’un des seuls à le proposer. Un autre ne donnait pas confiance mais vraiment pas!)

Sauf que grosse surprise, lors de la réception, pas d’emballage, une livraison nu, … autour du produit, rien, niet juste l’étiquette Colissimo de la poste sur le boitier du produit.

Le logisticien a en plus mis du scotch transparent partout sur l’emballage, pour s’assurer que la boîte ne s’ouvre pas.

Pourquoi c’est pas terrible?

OK on constatera que certes c’est écologique (pas d’utilisation d »emballage pour envoyer). Mais même si cette pratique est économique, écologique ( ou simplement de la paresse ), on trouve cela pas terrible car bien que cela n’a pas été gênant en soi pour nous, cela pourrait l’être dans certaines situations:

1°) Pas idéal pour faire du cadeau Le produit peut être offert à un tiers. Donc l’emballage abîmé de coin et scotché de partout, ça le fait pas vraiment. En plus l’étiquette Colissimo sur le produit, faut le gratter par la suite comme un malade pour le retirer! Bref très sympa quand on veut offrir!

2°) Pas discret du tout. A la réception du colis, tout le monde voit ce qui a été commandé: le chauffeur, le livreur, la secrétaire, les employés. Cela peut être très gênant dans certaines situations.

Cas 1: le cadeau surprise
Imaginons vous la situation: oh bah mince, c’était le cadeau pour la secrétaire ou pour quelqu’un sur le lieu de livraison! Effet surprise fichu !

Cas 2: Le produit qui fait des jaloux
Madame s’est fait plaisir sauf qu’elle s’est fait livré au travail dans un bureau open-space, avec tous les collègues aux alentours, et qu’en plus elle doit ramener le produit à la maison donc prendre le métro à heure de pointe et que cette fois-ci elle tombe au passage sur ses voisins! Cela peut être gênant et parfois on n’a pas forcément envie de montrer à tout le monde ce que l’on a acheté (pour éviter les commentaires, ragots, rumeurs, commérage … du style « t’as vu, elle a acheté cela… ca veut dire que gnagnagna blabla »)

Cas 3: Le produit qui crée de la tentation
Imaginez le produit à forte valeur ajoutée (style iPhone par exemple) livré tel quel, imaginez la tentation de vol que cela peut générer le long de la chaîne de transmission. Assez comique d’écrire à ses clients que pour des raisons de sécurité, ils ont mis en tant qu’expéditeur un protège-nom sur l’étiquette Colissimo pour éviter les problèmes de vol.

Des solutions existent déja
Des solutions existens pourtant. Certains commerçants filment directement les cartons produits avec un film plastique noir. Cela assure une discrétion et protège legèrement les coins.

Systématisation, stratégie de réduction de coût?
Bref nous ne savons pas si ce type de pratique se fait de manière systématique ou uniquement pour certains produits. Est-ce que cela résulte d’une volonté de réduire les coûts du poste emballage? Bref tout autant surprenant que cela vient de part d’un des plus gros acteurs e-commerce du secteur (apparemment pas de sous-traitance à un tiers).

Une opportunité?
La pratique en soit n’est pas gênante à condition de le savoir d’avance. D’ailleurs cela pourrait très bien être un argument de réduction de coût à la fois pour le marchand et le client, si par exemple ce dernier accepte volontairement ce mode de livraison. Cependant avec ce type de livraison, le marchand ne pourra reprocher au client le mauvais état du carton produit si ce dernier devait être retourné.

Suremballage? équilibre à trouver entre écologie et sécurité
Bref de notre expérience, il est toujours difficile de trouver le juste milieu entre suremballage et emballage. Il faut s’assurer à la fois que le produit arrive en bon état et en même temps qu’il ne soit pas trop suremballé.

Quand La Poste vous dit qu’il faut imaginer que votre colis puisse tomber d’un étage d’un immeuble… pas évident! Sinon c’est la reexpédition assurée et dans ce cas là, vous multipliez les frais économiques et écologiques par 2.

Conclusion: pas gênant pour nous mais cela aurait pu l’être, et les autres?
Au final, dans notre cas précis, nous n’avons pas été gêné spécialement par cette situation. Mais nous pensons à tous ceux qui auraient pu l’être. Il s’agit ici simplement de prendre en compte les considérations du destinataire.

Et vous, vous en pensez quoi de cette pratique?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toutallantvert 334 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines