Magazine Politique

Rentrée du Parti Socialiste avec Laurent Lafaye

Publié le 28 août 2009 par Max087
Lafaye La Rochelle 2009.jpg

Le Parti Socialiste fait sa rentrée politique à partir d'aujourd'hui à La Rochelle avec sa traditionnelle Université d'Eté qui durera jusqu'à dimanche. Tous les leaders du Parti seront présents. Laurent Lafaye, Premier Secrétaire de la Fédération Socialiste de la Haute-Vienne (87) a accepté de répondre à nos questions.

Lemouzi : Quel est cette année le principal enjeu de l'Université d'été du PS à La Rochelle?

Laurent Lafaye : L'université d'été est avant tout principalement concentrée sur la réflexion. Une succession de tables rondes, associant militants, élus, personnalités et acteurs du mouvement social et syndical sans compter les représentants des autres formations de gauche, permettra de dresser un tour d'horizon de la situation politique et sociale tant à l'échelle nationale qu'européenne et internationale. La question de la crise sera bien evidemment au coeur des discussions.
Mais ce rendez vous constitue aussi la rentrée politique des socialistes à un moment crucial pour le PS.

Lemouzi : On parle beaucoup de primaires ouvertes à gauche pour les prochaines présidentielles. Quel est votre sentiment sur la question?

Laurent Lafaye : Cette question des primaires renvoie à celle du leadership et à l'accélération du calendrier avec la mise en place du quinquennat. La Droite a aujourd'hui une longueur d'avance dans ce domaine même si pour autant il ne s'agit pas de l'exemple à suivre. Pour créer une dynamique et permettre à la gauche et en particulier aux socialistes d'être audibles, il faut régler cette question sous peine de passer encore trop de temps à afficher des désaccords ou des ambitions personnelles. Nos militants et sympathisants n'en peuvent plus d'écouter les médias relayer les querelles des uns et des autres alors que l'urgence nous impose de réfléchir à un modèle de société alternatif à celui que la droite met en oeuvre aujourd'hui. S'il faut en passer par des primaires ouvertes, pourquoi pas ? Mais ce n'est pas seulement une procédure qui pourra constituer une baguette magique. La préparation de l'échéance de 2012 sera avant tout conditionnée par notre projet et notre capacité à construire un large rassemblement le tout pouvant s'appuyer sur une parti socialiste solide composé de nombreux militants repésentants la diversité de la société. Pour cela, le collectif doit être mis en avant.


Lemouzi : Selon vous, le PS doit-il "s'ouvrir" nationalement jusqu'au Modem?

Laurent Lafaye : Est ce bien aux socialistes que cette question doit être posée ? Il faut se souvenir qu'entre les deux tours de l'élection présidentielle François Bayrou a refusé d'appeler à voter pour Ségolène Royal. La politique, c'est aussi faire des choix lors des moments importants avec les conséquensces que cela peut avoir. Le MODEM doit clairement indiquer dans quel camp il se situe. Il est difficilement compréhensible de s'allier à tel endroit avec la gauche et ailleurs avec la droite. Cela fait le jeu du président de la République qui cherche à brouiller les cartes tout en menant une vraie politique de droite. Au MODEM et à son principal dirigeant, qui fut à une époque pas si lointaine lorsqu'il fut ministre le promoteur d'une loi attanquant de plein fouet la laïcité, de clarifier les choses. Mais le débat ne doit pas être centré que sur cette formation. C'est à un grand rassemblement que la gauche dans sa diversité et ses sensibilités doit travailler.


Lemouzi : Les élections régionales approchent. En Limousin, le Parti Socialiste n'a à priori pas beaucoup de soucis à se faire, même Xavier Bertrand a annoncé en Creuse que la Région serait difficile à prendre. Là encore pour gagner ne faudra t-il pas jouer au "jeu des alliances" avec vos camarades des autres partis de gauche. Et ceci dès le premier tour?

Laurent Lafaye : Lors du précédent scrutin en 2004, c'est une liste de rassemblement soutenue par le PS, le PCF, L'ADS, des écologistes indépendants et les radicaux de gauche qui s'est présentée sous la houlette de Jean-Paul DENANOT. elle fut rejointe par les Verts au second tour. Cette majorité a réalisé un travail remarquable dans le respect de toutes les sensibilités au service des Limousins. Il serait donc logique et souhaitable qu'un large rassemblement se fasse dès le premier tour et les socialistes l'appellent de leur voeu.


Lemouzi : Dans son calendrier de rénovation du Parti, Martine Aubry a prévu un tour des fédérations. A t-elle prévu un déplacement en Haute-Vienne? N'oublions pas que suite aux désignations pour les européennes elle a quand même une petite dette envers les militants du Limousin!
Laurent Lafaye
: Effectivement, les socialistes se lancent à partir de l'automne dans la préparation de leur projet pour 2012 sans oublier bien sur nos propositions pour les élections régionales. Le calendrier et la méthode seront précisés à La Rochelle et en effet la Première secrétaire a indiqué qu'elle souhaitait se rendre dans plusieurs fédérations. Tout ce qui peut permettre un contact direct entre les militants, les sympathisants et les responsables va dans le bons sens et peut éviter des malentendus. En ce sens, des contacts sont en cours. Mais la rentrée des socialistes en Haute-Vienne aura lieu le 18 septembre à Limoges à l'occasion de notre habituel rassemblement en présence de Jean-Marc AYRAULT, Député-Maire de Nantes et président du groupe socialiste à l'assemblée nationale.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Max087 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines