Magazine

Récit d’une journée importante à ESCP Europe

Publié le 28 août 2009 par Corentin33

logo-escp-europeAujourd’hui, j’ai passé trois entretiens (français, anglais et espagnol) et un test écrit d’anglais en vue d’accéder au Master en Management d’ESCP Europe, l’une des plus prestigieuses écoles de Management en Europe. Il s’agit d’une voie d’accès réservée aux candidats qui, comme moi, possèdent une licence et deux ans d’expérience professionnelle, quelle qu’elle soit. C’est exactement mon cas et j’ai donc tenté ma chance.

Première surprise : il y avait beaucoup de candidats ! En fait, c’est une journée d’épreuves commune aux candidats comme moi, aux sportifs de haut niveau et aux diplômés de Supelec et Centrale Paris. Nous étions donc 60 en tout. Nous avons commencé par un test écrit d’anglais relativement abordable, puis j’ai personnellement enchainé l’entretien en anglais, en français et en espagnol. Le rythme était donc soutenu et les épreuves ont démarré à 7h30.

Mon entretien en anglais s’est très bien déroulé, nous avons parlé de mon parcours jusqu’à présent, j’avais en face de moi deux professeur(e)s intéressantes et intéressées par ce que je disais, qui me relançaient et me posaient des questions sur ce que je leur racontais : ma couverture de la Keynote de Steve Jobs à San Francisco en janvier 2007 lors de la présentation de l’iPhone, mon voyage en Australie, mon métier de journaliste… Je suis plutôt content de ma prestation, d’autant que mon anglais s’est révélé fluide.

Mon entretien en français (le plus important, 30 minutes) s’est, lui, plutôt bien déroulé aussi, mais un peu différemment. Je suis difficilement capable de dire si je leur ai “tapé dans l’œil”. Je suis content, là encore, de ma prestation, puisque je pense m’être correctement exprimé, mais je ne sais pas si les trois membres du jury le sont. Difficile de le dire tant ils semblent vouloir rester neutres face aux candidats. J’imagine que c’est bien entendu voulu. Je m’attendais à des questions plus pernicieuses, plus déroutantes, il n’y en a pas eu. Simplement “que va-t-on pouvoir vous apporter, à vous qui parcourez déjà le monde, écrivez des livres et créez des sites ?” et aussi “êtes-vous sûr de vouloir rejoindre le monde austère des entreprises, qui est bien éloigné de votre quotidien dans les médias ?”, ce à quoi j’ai répondu que, justement, je cherchais à entrer dans un monde professionnel plus structuré, plus sérieux et que je voulais relever des défis et devenir acteur et plus seulement observateur. C’est en tout cas la vérité et j’espère qu’ils l’auront compris. J’avais en face de moi trois personnes de très haut niveau : Jean-Marc Daniel, célèbre économiste médiatisé, dont je suis le blog et que j’ai souvent vu à la télévision, sur France 5 notamment dans “C’est dans l’air”, une femme travaillant au ministère des finances et une ancienne élève d’ESCP, consultante. J’ai évoqué le Japon, à leur demande, et aussi les sites web que j’ai créés au fil des années. A la fin, nous avons discuté de la presse, de sa place et son avenir, sujet que je maitrise plutôt bien et qui m’intéresse. Un bon entretien donc, mais que j’ai du mal à interpréter… J’ai hâte d’avoir ma note (si l’on y a accès) et éventuellement un débrief (j’en doute).

Dernière épreuve, l’entretien d’espagnol. Ceux qui me connaissent savent que c’est l’épreuve que je redoutais le plus : je n’ai jamais appris l’espagnol de ma vie. Au collège et au lycée, j’étudiais l’allemand comme deuxième langue. Sauf que je suis incapable de dire quoi que ce soit en allemand et que donc je me suis mis à l’espagnol ces derniers temps, tout seul, avec une méthode Assimil. Cela n’a pas été si catastrophique que cela. J’ai déclamé un texte cohérent et compréhensible, j’ai compris toutes leurs questions et je crois qu’ils l’ont vu. Bon, par contre j’ai eu beaucoup de mal à répondre, bien sûr, mais au final ce n’était pas totalement nul. Un 6 ou un 7 (sur 20) m’irait très bien !

J’ai laissé les autres candidats après cela, ayant déjà passé le Tage Mage en juin. La plupart des autres devaient le passer à l’école directement, dans l’après-midi. Le verdict sera disponible jeudi, je vous tiendrai au courant de la réponse ! Je n’ai en tout cas rien à regretter puisque j’estime m’être correctement préparé à ces examens et avoir été tout à fait clair et honnête.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Corentin33 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte