Magazine

L'hypocrisie se développe..durablement

Publié le 28 août 2009 par Darkplanneur @darkplanneur

Denisbaupin Aujourd'hui, il est impossible d'ouvrir une revue de mode / beauté sans tomber sur des pages "bio", "green" qui nous recommandent très vivement de changer notre style de vie: manger bio, habiter bio, s'éclairer bio, et bientôt "sexer" bio. Ces injonctions s'accompagnent généralement d'une niaiserie du genre, "si chacun fait un petit geste, on peut sauver la planète". Il est de notre devoir de citoyen démocrate de résister à cette hypocrite croisade bobo bien-pensante.

 

Film_home_artusbertrand
Ceux que Claude Allègre appelle le "bon" (Nicolas Hulot), la "brute" (José Bové) et le "truand" (Al Gore - dont le train de vie a été jugé 17 fois plus polluant que la moyenne, par une étude américaine) ont fait une OPA sur l'opinion publique. Ils ont enclenché un processus de culpabilisation voire de criminalisation du péquin moyen (c'est à dire vous et moi), qui se voit contraint de suivre les nombreuses directives de la secte verte sous peine de se faire agresser verbalement, voire physiquement par les "ayatollah du bio" dans les diners (je parle en connaissance de cause).

Voici une liste non exhaustive de ces directives :

- Trier ses déchets

- Utiliser des cosmétiques Green

- Prendre des douches au lieu de bains

- Consommer "Max Havelaar"

- S'habiller éthique

- Rouler en vélo OU en Toyota Prius (émasculation garantie)

- Habiter dans une "maison passive" 0% pollution

- Ne rien imprimer au bureau

- Ne pas appuyer sur le gros bouton de la chasse d'eau aux toilettes (et pas trop de papier svp !)

- Éteindre sa lumière une fois par an avec tous ses petits amis

- S'esbaudir en société devant "Home", le dernier navet catastrophiste écolo.

A un moment, le RAS LE BOL s'impose.

Comme dirait l'excellent François Cusset dans un récent article dans l'édition française de GQ, il faut arrêter de "criminaliser les comportements individuels en laissant faire les gros pollueurs". L'hypocrisie est en effet incroyable : en 10 minutes un industriel chinois ou russe crache plus de co2 que nous en une année de conduite et NOUS sommes ceux qui subissons le sermon écolo, qui grignote chaque jour un peu plus notre liberté d'agir et de penser. Que l'on prenne des mesures globales pour lutter contre l'environnement, cela parait évident et primordial, mais que l'on critique Karl Lagerfeld parce qu'il a acheté 3 Hummers noirs, c'est vraiment de l'écofascisme de la pire espèce (réponse de Karl : "Que l'on commence par faire entendre raison aux Chinois, qui polluent davantage la planète").

Green-GM-Hummer

Soyons Clairs, ce qui est visé ici n'est pas la défense de l'environnement, qui s'impose comme une évidence pour notre survie. Ce que l'on stigmatise, c'est la pensée dominante, quasi totalitaire, qui nous bassine individuellement avec des mesurettes qui relèvent plus d'un désir de soulager une conscience consumériste que d'un véritable engagement écologique. Je ne résiste pas à l'envie de citer une nouvelle fois Mr. Cusset : "Le consensus est à l'intelligence ce que le co2 est à l'atmosphère : une menace de mort".

Sur ces belles paroles, je vais me couler un bon bain moussant (savon AVEC parabene), que je vais prendre en me poilant devant "Home", sur mon écran 16/9 allumé 24h/24...

Mrs les Censeurs, je vous salue bien!

Marc-Antoine Fulconis


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Darkplanneur 69696 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte