Magazine

Le ridicule ne tue pas…

Publié le 28 août 2009 par Lawrence Desrosiers
En voici la preuve :
- Jacques Demers qui est nommé sénateur par Stephen Harper. Je n’ai rien contre Jacques Demers, j’en ai contre le sénat, ça ne devrait pas exister, tout simplement. On a qu’à penser à tout l’argent que cela coûte aux contribuables, versus l’utilité au pays. C’est d’un ridicule. Harper parlait d’abolir le sénat, surveillez-le bien, les nominations partisanes s’en viennent. Un tsunami de tinamis (p’tits amis) qui vont avoir des postes de ronfleurs inutiles, de dormeurs agréés. On devrait changer le nom de sénat (les minuscules sont volontaires) et appeler ça le viagrasénativan. Mélanger du Viagra avec de l’Ativan, ça pourrait être dangereux, surtout quand le cobaye se réveille.
- Les candidats à la direction de l’ADQ qui se crêpent le chignon; ça va tout simplement aider à la disparition de ce parti. Au lieu de se crêper le chignon, je leur suggère plutôt de se battre à coups de poing; Gilles Taillon ira s’cacher, pis Jean-François Plante va revenir, hihi.
- Le 11 décembre 2007, le juge Claude Leblond avait déclaré Vincent Lacroix coupable des 51 chefs d'accusation déposés par l'Autorité des marchés financiers (AMF) le 9 mars 2006. En janvier 2008, ce même juge a imposé une peine d'emprisonnement de 12 ans moins un jour à Lacroix. Puis, le 8 juillet 2008, le juge André Vincent, de la Cour du Québec, rendait une décision réduisant la peine à huit ans et demi. Vendredi dernier (2009 08 21), la Cour d'appel du Québec a rejeté le pourvoi de l’AMF et a accueilli celui de Vincent Lacroix, l'ancien président de Norbourg. Il demeurera en prison pour une période de cinq ans moins un jour, plutôt que pendant huit ans et demi. Je suis abasourdi.
- Le premier minustre jean charest qui monte dans les sondages et qui pense se présenter pour un autre mandat; je suis encore abasourdi, pour ne pas dire ahuri, bouche bée, confondu, ébahi, éberlué, estomaqué, étonné, hébété, interdit, interloqué, médusé, pantois, pétrifié, sidéré, stupéfait, surpris. Au Québec, moins t’en fais, moins on te voit, plus tu montes dans les intentions de vote. Le monde est foooooooou, c’est c’qu’on a diiiiiiiiiiiiit mon chum pis moééééééééééééééé, mon chum pis moééééééééééé, comme chantait le groupe Beau Dommage (Le géant Beaupré)…
-Excusez ma grossièreté, ce genre d’écrit soulage mon exaspération.
Lo x

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte