Magazine

L’infini

Publié le 28 août 2009 par Tourments
L’infini, truffé de pensées, d’un monde immatériel, intemporel. Visible seulement, aux rêveurs des plus persistants. Insistant sur l’instant du moment, du passage du temps, arrêté et contrôlé, menant au bout des chemins croisés, au bout des ans.
L’infini, sans cesse insensé, espéré et ressassé, sans l’avoir vécu, sans aboutissement ni buts. Tangible aux plus fins des cajoleurs, accessible au plus traître des menteurs, au plus maniable des manipulateurs. Droit devant, vers l’avant, un bon de plus, dans le néant.
L’infini, trou noir béant, façonné de milles et une fantaisie, chaude ou transie, de douleur ou de mépris. Accessible par tous les amants de l’espace temps, s’y perdant, s’y noyant, à grandes gorgées empoisonnées, d’espoirs irraisonnés.
Photobucket

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :