Magazine Conso

Le piratage, on aura le temps de se retourner

Par Hervé Bienvault
Jean_arcache Si certains éditeurs sont allergiques au numérique, et que le piratage hante toutes les consciences, d'autres sont plus optimiste sur le phénomène. C'est le cas de Jean Arcache, patron de Place des Editeurs (Editis) dont on peut lire l'interview réalisée par le magazine Challenge la semaine dernière: "Jean Arcache confie qu'il n'a "pas peur du piratage sur internet au sens où le livre a déjà été piraté avec l'invention de la photocopie et il s'en est bien sorti. Le pire qui puisse arriver sera la copie de 20 ou 30 bestsellers, pas plus. "Nous avons de la chance par rapport au secteur des jeux vidéo qui est le plus touché. Presque toutes les 50 principales références -qui correspondent à 80% des ventes- sont piratées. C'est la même chose pour les DVD. En ce qui concerne les CD, 500 références font 80% des ventes, et là aussi presque la totalité est piratée. Dans le monde du livre, 3.000 références ne correspondent qu'à 50% des ventes. Or, avant même que ces 3.000 ouvrages soient piratés, on aura le temps de se retourner.""

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hervé Bienvault 269 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte