Magazine

Contes de l'ordi sacré : Gudule au centre de la terre 8

Publié le 29 août 2009 par Porky

diamant-7.jpg

EPISODE 8 : Où nos héros conversent un moment avec le Gardien du Noyau et subissent vaillamment l'épreuve.

Le Gardien considérait d'un œil peu amène notre vaillante troupe. « Ce n'est pas possible, pensait-il, le centre de la terre devient un vrai Disneyland. D'habitude, il y a un visiteur tous les deux cents ans et voilà maintenant que c'est devenu une destination touristique. C'est invraisemblable ! » Puis, son regard se posa sur le Caribou Magique. « Grand Dieu ! s'exclama-t-il. Toi, Caribou Magique ! Qu'est-ce que tu viens faire là ? Ne me dis pas que tu es devenu guide pour touristes en mal de dépaysement ! » Le caribou magique leva la patte droite puis s'inclina. « Salut, Gardien du Noyau, dit-il. Rassure-toi, je ne suis pas là pour encombrer le Royaume du Centre avec des gens sans intérêt. Nous sommes à la poursuite de la Sorcière Gudule. » « Ah ! La mocheté nullissime ! s'écria le Gardien et il poussa un soupir de soulagement. Elle n'a même pas réussi l'épreuve du noyau ! Elle s'est fait sortir manu militari. » « Voulez-vous dire par là qu'elle n'est plus au centre de la terre ? » interrogea Marsupilania, inquiète tout à coup. « Eh bien, je n'en sais rien, dit le Gardien. Je l'ai expédiée quelque part, mais savoir où exactement... »

La Belle Monogramme, Princesse de conte de fée, monta immédiatement sur ses grands chevaux en entendant cette déclaration. « Dis-nous tout de suite qu'à cause de toi, vieux sénile, nous nous sommes tapés trois jours de descente infernale pour des prunes ! Punaise, si c'est le cas, je te brise en mille morceaux et je les éparpille partout ! » « Voyons, Princesse, gardez votre calme, intervint le Caribou Magique. Un tel vocabulaire n'est pas séant dans votre bouche, ni une telle attitude. » « Je m'en fous bien, de mon vocabulaire et de mon attitude ! brama la Belle Monogramme. Non mais, vous l'avez entendu, ce fémur décalcifié ? » « Le fait est que ce serait bougrement énervant si nous avions fait tout ce chemin pour rien », affirma Marsupilania. « Je n'ai pas dit qu'elle était remontée à la surface, rétorqua le Gardien, froissé. J'ai dit qu'elle était quelque part. » « Dans le genre vague, on ne fait guère mieux », murmura Logarithme que la pensée d'avoir à remonter rendait blanc. « Et puis, je vous interdis de m'insulter, continua le Gardien, de plus en plus outré. Je ne suis pas un fémur sénile. Je garde le Magma Originel. Mon rôle est capital. » « Ah oui ? fit la Princesse, toujours aussi énervée. Pour emmerder les visiteurs, c'est ça ? »

Le dialogue aurait pu continuer longtemps si le caribou magique n'était une fois de plus intervenu et cette fois très fermement. « Assez, Princesse ! ordonna-t-il. Le Gardien n'a fait que son boulot, c'est tout. » « Eh bien, c'est un boulot de c... », dit la Belle Monogramme qu'on ne faisait pas taire aussi facilement. « Peut-être, répliqua le caribou magique. Mais c'est comme ça. Gardien, emmène-nous vers le Magma Originel, que nous passions l'épreuve. Autant en finir tout de suite. » « Pff ! dit le Gardien en haussant les épaules. Toi, tu réussiras sûrement, mais ça m'étonnerait que le Magma fasse des sourires à la prétendue Princesse. » « Tu n'en sais rien, débris, rétorqua la Belle Monogramme. Alors ouste, montre-nous le chemin et vite fait. »

Le Gardien sentit-il que la Princesse de conte de fée était en passe de se transformer en Sorcière numéro un sous l'effet de la colère ? Nul ne le sait. Toujours est-il qu'il ne releva pas la dernière insolence de la Belle Monogramme et qu'il invita d'un geste la troupe à le suivre, laquelle troupe gardait un silence prudent (même Myxomatose, pourtant toujours enclin à l'ouvrir), ne tenant pas à attiser l'énervement (euphémisme mâtiné de litote) de leur compagne.

Le Magma Originel était toujours dans sa vitrine et ressemblait toujours à un noyau de pêche pourri. On s'approcha et on le contempla. Pendant quelques minutes, rien ne se produisit. « Il réfléchit, dit le Gardien. Il vous tâte. » « Je refuse d'être tâtée par un noyau ! » s'exclama Multimédia. « Il a la main bigrement légère, murmura Myxomatose, déçu. Je ne sens rien. » « Taisez-vous ! ordonna le Caribou Magique. Ce n'est pas une plaisanterie. Si le Magma ne nous agrée pas, nous ne pourrons pas continuer. » « Et Gudule, alors ? s'insurgea la Belle Monogramme. Elle a bien été balancée quelque part dans ce royaume de... heu... dans ce royaume ! Pourquoi pas nous ? » « Ben, peut-être que c'est une punition qui ne s'applique qu'à elle », avança Multimédia sans trop savoir ce qu'elle voulait dire. « Parle plus clairement », ordonna Marsupilania. « Si le Magma ne nous agrée pas, peut-être que nous subirons le sort réservé au commun des mortels, c'est-à-dire la réexpédition à la surface. Après tout, Gudule est... »

Le Magma fit soudain quelques tours sur lui-même et tangua dangereusement sur son étagère, comme s'il avait trop bu. « Vous le saoulez, dit le Gardien. Il ne peut pas tâter correctement. Vous ne savez donc pas garder le silence ? » « Non », fit sobrement Myxomatose. Et tout à coup, le noyau de pêche pourri se transforma en énorme diamant étincelant. « Mince ! fit le Gardien, à la fois stupéfait et consterné. Il vous agrée ! » « Il est bien aimable », murmura Logarithme, prêt à se lancer dans une tirade de remerciements. Le diamant étincela davantage. « Et même, il affirme que vous l'amusez beaucoup », traduisit le Gardien. Nouveau rayonnement, encore plus fort. « Il dit aussi que vous êtes complètement cinglés mais que ça le change des courges habituelles. » « Il ne dirait pas ça pour vous, par hasard ? » insinua la Belle Monogramme. Le Gardien négligea cette basse attaque. Le diamant étincela si fort que nos amis durent fermer les yeux, incapables de supporter cette éblouissante clarté. « Il est ravi d'avoir fait votre connaissance, continua le Gardien qui ajouta in petto : il est bien le seul. Il va vous indiquer la route pour rejoindre Gudule qui se rend vers les lacs de lave. Prenez le couloir de gauche, et vous parviendrez à la femme maigre. Après l'avoir affrontée, vous n'aurez qu'à continuer tout droit. »

Le rayonnement s'atténua puis disparut. Le Magma redevint noyau de pêche pourri. « Allons-y, allons-y, dit Marsupilania. Puisque la route est libre, autant en profiter. Merci, Magma Originel », termina-t-elle avec une vague inclination de tête. « Merci, Magma Originel », répéta toute la troupe, caribou magique compris. Puis, Dame Marsupilania la Vaillante ayant pris la direction des opérations, on s'engouffra dans le couloir de gauche après un vague salut au Gardien qui, déçu de n'avoir point prévu l'imprévisible, tapa du pied et se cassa le métatarse droit.

(A suivre)

(Et bien voilà, nous sommes bien contents, nos héros ont été agréés par le Magma Originel. Cela dit, il leur reste à passer l'épreuve de la femme maigre, et là, ça risque d'être chaud... Mais prenons patience... Le temps qu'ils la trouvent, on peut se reposer un peu...)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Porky 76 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog