Magazine Cyclisme

Trophée d'Or - DIANA ZILIUTE ÉBLOUISSANTE

Publié le 30 août 2009 par Roltiss @roltiss
Trophée d'Or - DIANA ZILIUTE ÉBLOUISSANTE
Photos NR, Anne Savaris
Professionnelle exemplaire, Diana Ziliute n’a commis aucune faute lors de ce Trophée. Hier encore, elle n’a jamais quitté la tête du peloton. En vraie patronne.
www.lanouvellerepublique.fr/
Autorisation du 03.02.2005

Diana Ziliute est la lauréate 2009 alors que Béatrice Thomas a été victime d'un bris de rayon dans le final.
 

Le 13e Trophée d'Or allait-il se jouer sur les seules bonifications ? Nombreux sont ceux qui le pensaient au départ de la dernière étape, hier, à Saint-Germain-du-Puy. A l'évidence, il manquait des difficultés cette année aux abords des lignes d'arrivée. On aurait pu par exemple intégrer la Vieille Côte de Meillant dans le circuit final à Saint-Amand. Mais c'était bloquer la circulation sur des axes importants et éloigner le public, nombreux, en centre-ville. Difficile de faire décidément coïncider tous les intérêts.
Finalement, Béatrice Thomas aura cédé suite à un bris de rayon bien malheureux, dans le final saint-amandois. La 13e édition aura été la bonne pour Diana Ziliute, très présente toute cette semaine et qui enleva la dernière étape, sa troisième. Sa seule victoire et la bonification jointe lui auraient permis de toute manière de gagner. Le Trophée d'Or, avec la Lituanienne, s'offrait une belle championne puisque Diana Ziliute, 33 ans, fut notamment championne du monde en 1998.
Toujours sous le soleil, elles étaient 86 au départ de Saint-Germain-du-Puy. Les premiers kilomètres, malgré l'ardeur de la Bigla, étaient courus sur un rythme assez lent (37 km/h). La seule véritable échappée fut celle de la Russe Irena Molicheva, placée à plus de 9' au classement général. Partie à la sortie de Saint-Denis-de-Palin elle comptait jusqu'à près d'une minute d'avance. Mais à Meillant tout était fini.
 
Final
déterminant
pour Ziliute
 
Comme on s'en doutait, tout devait se jouer dans le circuit final. Un exercice que redoutait particulièrement la détentrice du maillot or, Béatrice Thomas.
Avec seulement trois équipières, la Française avait de quoi être inquiète. Parmi ses rivales directes figuraient des concurrentes redoutables comme Ziliute placée à une petite seconde. Et bonne sprinteuse. Or, l'étape attribuait 10, 6 et 4 secondes de bonification à l'arrivée.
Mais en fait la différence allait se faire sur un malheureux coup du sort. Dans les derniers kilomètres, Béatrice Thomas, victime donc d'un bris de rayon, perdait du temps dans le dépannage et voyait tous ses espoirs de victoire s'envoler. Pendant ce temps, Diana Ziliute ne quittait pas les avant-postes du peloton. Et pour cause, elle était aux portes de la victoire. Béatrice Thomas, décrochée à deux tours de l'arrivée, comptait alors 40" de retard.
Perfectionniste, Diana Ziluite enlevait un sprint splendide, signant sa troisième victoire sur le Trophée d'Or 2009. Et bien sûr la victoire finale.

Jacky Bavouset
sports.bourges@nrco.fr

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Roltiss 200 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines