Magazine F1/moto

GP DE BELGIQUE - La Course

Publié le 30 août 2009 par Schumabrice

GP DE BELGIQUE - La Course
Au départ, Rubens Barrichello reste scotché sur la grille et il se retrouve dans les dernières positions. Räikkönen passe dans le dégagement asphalté après la Source et en profite pour gagner des places. Derrière, il y a des petits contacts entre les voitures, notamment entre Hamilton et Buemi. Sutil percute Alonso en endommage la roue avant gauche de l’Espagnol.


Fisichella vire en tête devant Kubica, Trulli et Räikkönen. Dans la ligne droite du Kemmel, Räikkönen double Trulli. Au Combes, l’Italien touche la voiture du Finlandais et casse son aileron avant.


Quelques virages plus loin, Button tente de doubler Kovalainen mais il se fait percuter pas Grosjean. Derrière, Hamilton et Alguersuari s’accrochent également. Button, Grosjean, Hamilton et Alguersuari doivent abandonner !


Dès la fin du tour, Trulli, Barrichello et Sutil passent par les stands. Trulli était le grand favori pour la victoire, il a désormais une course perdue.


Après ce premier tour complètement, Fisichella mène devant Räikkönen, Kubica, Glock, Webber, Heidfeld, Rosberg, Vettel et Alonso. Trulli se retrouve 15ème devant Barrichello, qui a pris beaucoup de carburant.


La voiture de sécurité fait son entrée en piste pour dégager les quatre voitures accidentées.


La course reprend ses droits au quatrième tour. Grâce au KERS, Räikkönen se fait immédiatement pressant sur Fisichella. Il le double facilement à la sortie du raidillon, même si Fisichella tente de repasser. Räikkönen a plus d’essence que Fisico et il prend déjà une option sur la victoire.


Vettel dépasse également Heidfeld à la sortie du raidillon. Barrichello double immédiatement Trulli pour la 14ème place, puis Badoer à la fin du tour.


Après cinq tours, Räikkönen est donc en tête devant Fisichella, Kubica, Glock, Webber, Heidfeld, Vettel, Rosberg et Alonso.


Derrière, Barrichello poursuit son festival. Au 7ème tour, il double Nakajima pour la septième place. Sutil est beaucoup plus rapide que Badoer. Il le double à l’extérieur dans Pouhon !


Trulli est dernier derrière Badoer. Toyota lui demande de doubler rapidement le pilote Ferrari. L’Italien répond que c’est très difficile avec le KERS de son compatriote.


Huitième tour : Räikkönen a 1,6sec d’avance sur Fisichella, 3,5sec sur Kubica, 6,0sec sur Glock et 7,4sec sur Webber. Ce dernier ravitaillera très tard et il devrait donc gagner des places.

Sutil double Nakajima à la sortie de l’Eau Rouge. L’Allemand se retrouve 13ème.

La première vague de ravitaillements débute au 12ème tour : Kubica et Glock passent aux stands. L’arrêt de Glock est très long à cause d’un problème avec la machine pour le ravitaillement. La course tourne au désastre pour Toyota.


Räikkönen, Fisichella, Webber et Heidfeld ravitaillent ensemble au 14ème tour. Webber repart sous le nez de Heidfeld, qui doit lever le pied. A la sortie du raidillon, Heidfeld double Webber. A lafin du tour, Barrichello le double aussi.


Le pilote Red Bull aurait dû ravitailler plus tard, ce qui est surprenant. Il semble en difficulté en piste et il est maintenant sous la menace de Sutil.


Logiquement, la direction de course décide de sanctionner Webber d’un drive through. Même si l’erreur vient de ses mécaniciens, Red Bull a provoqué une situation dangereuse dans les stands.


Vettel ravitaille deux tours après les autres leaders. Il repart devant Heidfeld alors qu’il était derrière lui en début de course.


Fisichella continue à faire d’excellents chronos : après 17 tours, il n’est qu’à 1,4sec de Räikkönen.

Rosberg ravitaille au 18ème tour, laissant Räikkönen et Fisichella en tête. Sutil double Rosberg lorsque ce dernier sort des stands.


Webber se retrouve 13ème après sa pénalité.


Ferrari indique à Räikkönen qu’il doit hausser son rythme pour résister à Fisichella, qui est sur la même stratégie !

Le calvaire de Jarno Trulli, dernier, prend fin au 21ème tour. Il abandonne, après un ravitaillement qui n’a pas fonctionné.


En piste, Adrian Sutil fait une petite erreur et passe dans l’herbe.


Fisichella est un peu plus rapide que Räikkönen. Après 23 tours, il est à seulement 0,7sec du pilote Ferrari ! L’Italien réalise une performance incroyable avec sa Force India.


Fernando Alonso fait le premier de ses deux arrêts au 24ème tour. Il prend peu de carburant pour faire un relais courts en pneus tendres. Mais il y a un gros problème à l’avant gauche à cause de son accrochage avec Adrian Sutil au départ. Il perd une trentaine de secondes dans l’affaire... et ne repart que 14ème.


Conscient qu’il peut perdre sa roue, ce qui était arrivé à Budapest, Alonso ralentit et revient aux stands pour abandonner.


Kovalainen fait son premier et probablement dernier arrêt au 26ème tour.


Après la première vague de ravitaillements, Räikkönen mène juste devant Fisichella, avec Kubica a moins de dix secondes. Vettel est quatrième devant Heidfeld, Barrichello, Rosberg, Glock, Webber et Kovalainen.


Barrichello fait son deuxième arrêt au 27ème tour.


Après 28 tours, Räikkönen n’a toujours que 1,0sec d’avance sur Fisichella. Kubica n’est pas loin, à 6,7sec. Vettel est à 11,0sec et il se rapproche de la troisième place.


Räikkönen sait que Fisichella n’est pas loin. Il surveille l’écart avec l’Italien dans ses rétroviseurs.


Kubica est le premier des leaders à faire son deuxième arrêt, dès le 30ème tour. Cela pourrait aider Vettel, qui reste en piste, à le doubler.


A nouveau, Räikkönen et Fisichella ravitaillent en même temps, au 31ème tour. Le classement ne change pas. Heidfeld les imite au 32ème passage devant les stands, ainsi que Glock. Rosberg fait son arrêt au 33ème tour, Webber au 34ème, Vettel au 35ème. L’Allemand repart devant Kubica !


Fisichella parvient toujours à suivre le rythme de Räikkönen. Le Finlandais a les pneus tendres, l’Italien les pneus durs.


Après tous les ravitaillements, Räikkönen mène devant Fisichella, Vettel, Kubica, Heidfeld, Kovalainen, Barrichello et Rosberg. Webber est neuvième.


Vettel est désormais le plus rapide en piste. A sept tours de l’arrivée, il n’est qu’à 6,0sec de Räikkönen !


Glock et Sutil se disputent la dixième place avec un très beau duel. Les deux Allemands passent près de l’accrochage.

Vettel continue d’attaquer : à quatre tours du but, il est à seulement 4,7sec de Räikkönen et 3,6sec de Fisichella.


42ème tour : de la fumée s’échappe de la voiture de Barrichello. Il ne reste que deux tours à boucler et il tente de rester en piste, en économisant son moteur.


La fumée devient de plus en plus blanche. « C’est peut-être juste une fuite d’huile » lui dit Brawn GP par radio. Le moteur tiendra jusqu’à l’arrivée !


A l’avant, le classement n’a pas changé.


Kimi Räikkönen décroche son premier succès depuis le Grand Prix d’Espagne 2008. C’est le premier de Ferrari cette année.


Véritable exploit de Giancarlo Fisichella. Le Romain marque les premiers points de son équipe en prenant une sublime deuxième place. Peut-être un cadeau d’adieu avant de rejoindre Ferrari.


Sebastian Vettel est le seul candidat au titre bien placé à l’arrivée, à la sixième place.


BMW Sauber signe un résultat important pour son sauvetage, avec Robert Kubica quatrième devant Nick Heidfeld.

Heikki Kovalainen prend la sixième place devant Rubens Barrichello, qui s’en sort bien après son départ calamiteux, et Nico Rosberg.


Au championnat, Button a maintenant 16 points d’avance sur Barrichello et 19 sur Vettel. Chez les constructeurs, Brawn GP conserve 23,5 points sur Red Bull.


SOURCE : 

GP DE BELGIQUE - La Course
 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Schumabrice 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines