Magazine France

L'avenir est aux vélos dans la ville !

Publié le 30 août 2009 par Pierreregnault

L'avenir est aux vélos dans la ville ! Nous l'avons mis dans notre programme municipal. Il faut faire progresser le vélo en ville et faire régresser la voiture. Tout cela, comme l'a affirmé Martine Aubry ce dimanche, avec l'appui des habitants, pas contre eux. L'été, les vacances sont l'occasion de (re)découvrir la France et de voir comment les villes, les territoires évoluent. Ce  week-end j'étais à La Rochelle, une ville, si ce n'est LA ville du vélo. Illustration :


Lire la suite...

Pierre Regnault


Chaque ville a son identité son histoire, ses atouts. la Roche est en avance dans de nombreux domaines, pionnière en démocratie participative, une ville équilibrée, où il fait bon vivre.... Nous n'avons pas à rougir de notre ville. Nous pouvons au contraire en être fiers. Mais il est toujours intéressant de voir ailleurs.

Je vais tous les étés à La Rochelle que j'ai vue évoluer grâce à deux réalisations : l'université de
L'avenir est aux vélos dans la ville !
plein exercice et le TGV, obtenus tous les deux par Michel Crépeau. L'université en particulier a transformé cette ville, modifié son urbanisme, dynamisé son coeur...

La Rochelle avec son port, son centre ville très dense, peu propice à la voiture, a depuis longtemps investi dans le vélo, la voiture électrique, des mobiliers urbains de centre dense.

Je vous ai ramené quelques photos pour vous montrer ce dont on peut s'inspirer de La Rochelle et où on va aller à la Roche.

Tout d'abord, avec la mise en place de la redevance incitative, il n'y aura plus de collecte des déchets triés en porte à porte. Nous allons donc installer très rapidement des points d'apport volontaire. Mais dans le pentagone, ce seront des"poubelles enterrées" , système qui se multiplie dans de nombreuses villes. Je souhaite que comme celles que j'ai photographiées, elles aient une qualité urbaine en accord avec la qualité  que nous voulons progressivement mettre en place en centre ville dans le cadre de "pentagone 2020".

Le vélo doit progresser en ville. Nous avons mis cet objectif dans notre programme municipal de 2008. A la Roche sur Yon, nous ne partons pas  de rien, comme l'a relevé le journal Ouest France cet été. Mais il faut bien sûr aller plus loin.

L'avenir est aux vélos dans la ville !
Juste avant les vacances, j'ai parcouru à vélo toute la ville, en compagnie de Mathilde Mage, conseillère municipale chargée des déplacements doux, pour repérer, observer, analyser les aménagements, les continuités, les réalisations à faire dans les prochaines années. Ce n'est qu'en vélo que l'on se rend compte des progrès réalisés et à faire !

Il faut améliorer le réseau des pistes et bandes cyclables, installer plus de parcs à vélos, mettre en place un système "Vél'Yon" qui offrira aux yonnaises et aux yonnais qui n'ont pas de vélo la possibilité d'en louer à des tarifs avantageux. Bien sûr tout le monde pense au Vélib parisien.

Le système s'en inspirera mais sera différent car nous ne disposons pas de la puissance financière parisienne, et n'avons pas les mêmes besoins.

D'ailleurs à la Rochelle ce sont 100 vélos seulement qui sont en location !

Le renouvellement de la délégation de service public des transports en commun en 2010 et l'amélioration du réseau de transport en commun qui en découlera, peut-être étendu au Pays Yonnais, nous fournira l'occasion d'avancer dans ce domaine. 

Le vélo est en effet très complémentaire du bus.

Sur les photos de ce blog, vous pourrez constater que les vélos de La Rochelle sont fabriqués à La Roche sur Yon par la société INTERCYCLE qui, hélas a souffert d'un icendie cet été.

En vacances, mais relié à La Roche sur Yon, j'ai écrit cet été aux trois villes qui devaient recevoir des vélos fabriqués à la Roche par INTERCYCLE (livraison évidemment retardée). Il s'agit de Barcelone, Dijon et Caen, pour leur demander de ne pas appliquer de pénalités de retard à cette belle entreprise qu'est INTERCYCLE.

A La Rochelle, justement, j'ai rencontré François Rebsamen, maire de Dijon, qui m'a assuré qu'il n'en ferait rien. "Dans la crise actuelle, nous devons aider nos entreprises, m'a-t-il assuré !"

Qu'il en soit remercié.

L'avenir est aux vélos dans la ville !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierreregnault 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte