Magazine

Ils se souviennent de moi

Publié le 30 août 2009 par Grainedesoleil

De ce corps d’enfant

Qui s’abandonnait comme celui d’une femme !

Ils s’attendrissent au souvenir de leurs frissons

A sentir leur maîtrise voltiger

Ce laisser aller que nul ne dirige

J’étais muse de tant de vertiges

Lolita, Anaïs, tout à la fois

Ils prenaient l’instant à bras le corps

Epanouie de caresses, insouciante du pire

J’aimais de tous mes sens, sans répit de désir

Un tourbillon de vie à faire danser

J’ai fait mal de trop d’inconsistance.

J’ai eu mal du regard accusateur.

J’ai connu le départ de tant de gares

Les jaloux, les frustrés attrapent au filet

Le papillon se pose…

Les ailes se froissent.

Les traits tirés de trop savoir

Amante du quotidien qui s’effeuille

Plaisir de retrouver la mue

J’ai peur des décideurs,

de ceux qui jouent stratégies

Quand dans leur regard j’ai croisé l’abandon,

ce don.

J’ai aimé … J’ai aimé…..

Etre prise  par la folie des sens

Maintenant que je suis adulte,

Pourquoi ne redeviendrai-je pas enfant ?

Kty Avril 2009


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Grainedesoleil 215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog