Magazine France

La politique de l’oxymore

Publié le 30 août 2009 par Dominique Lemoine @lemoinedo

Les vacances sont des temps idéaux pour prendre un peu de recul sur la vie politique, se reposer, prendre le temps de revisiter ses bases, d’analyser les actions positives et les erreurs que l’on a pu commettre et bien sûr lire.
Pendant ces quelques jours de repos, j’ai lu un livre que je vous recommande : la politique de l’oxymore de Bertrand Méheust.
Promis, je ne connais pas ce philosophe et j’ai acheté ce livre après l’avoir parcouru dans ma librairie favorite de Tours. Donc, si je recommande cette lecture, ce n’est pas pour aider un ami à vendre son livre.
Ce livre, qui est peut-être un peu difficile à lire, entre pleinement dans la problématique écologique que j’essaie de défendre, sans idéologie, avec pragmatisme et un maximum d’objectivité.
Revenons donc au livre. La quatrième de couverture qui a attiré mon attention commence ainsi : « Les démocraties modernes possèdent-elles les ressorts nécessaires pour prévenir et affronter la catastrophe écologique due au réchauffement climatique ».
Je conviens que les écrits de ce philosophe sont relativement pessimistes, ce qui diffère de ce que l’on peut lire d’un autre philosophe de l’écologie, Dominique Bourg.
L’auteur de ce livre tend à démontrer « qu’un univers mental ne renonce jamais à lui-même si des forces extérieures ne l’y contraignent pas. Le système tente de saturer tout l’espace et s’engouffre dans les interstices».
Pour masquer les difficultés, nos gouvernements pratiquent la politique de l’oxymore. Forgés artificiellement pour mieux paralyser les oppositions potentielles, les oxymores font fusionner deux réalités contradictoires. Ainsi, le terme même de « développement durable », n’est-il pas un oxymore sur une planète aux dimensions finies ?
Plus l’on produit d’oxymores et plus les gens sont désorientés et inaptes à penser et l’on peut dire que le gouvernement actuel est un champion en la matière !
Alors, à nous écologistes et démocrates de redonner du sens à notre société, de lui donner un avenir commun à l’humanité.
Ce livre nous invite, Nous, écologistes et démocrates à identifier les oxymores, à ne pas laisser le système néolibéral à s’infiltrer dans tous les interstices du monde pour mieux le saturer car plus rien ne pourra alors être changé sans contraintes, sans des efforts insupportables pour le plus grand nombre.
A Nous, démocrates et écologistes d’être vigilants pour dénoncer le système lorsqu’il devient dangereux pour l’humanité et pour construire une société qui a du sens, qui donne de l’avenir, qui construit tout simplement la durabilité.
Pour cela, nous devons refuser la politique de l’oxymore .
Dominique Lemoine

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominique Lemoine 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte