Magazine Société

Hervé Morin, le rapace...

Publié le 30 août 2009 par Nemo
Hervé Morin, le rapace...
Je vous avais dit qu'il ne fallait pas me parler du Nouveau Centre.
C'est encore pire que je ne le pensais. Non content de s'asseoir sur ses convictions pour partir à la soupe sarkozienne, Hervé Morin joue les vautours profitant d'un Mouvement Démocrate en rémission afin de se nourrir de ses électeurs et sympathisants. Imaginez ce qu'il ferait si le parti était mort, le spectacle de la voracité pourrait en effrayer plus d'un.
En effet, à l'occasion de leur deuxième université d'été, tel un Jules César triomphant au retour de la conquête des Gaules, le leader du mouvement centriste-excentré-pas vraiment au centre-totalement inféodé à l'UMP s'en est donné à coeur joie contre les démocrates.
Le Nouveau Centre espère grossir ses rangs en tablant sur un rejet de militants centristes attachés au «ni-droite ni gauche» jusqu'alors revendiqué par le MoDem.
Forcément quand on part de zéro, il est facile de grossir ses rangs...(je force à peine le trait). Parions sur le fait qu'à chaque démocrate débauché, le tapis rouge et le champagne seront servis. Bon autant vous dire que les bouteilles risquent de prendre la poussière. L'hémorragie salvatricea déjà eu lieu et je ne vois pas qui pourrait bien rejoindre le bateau NC sans se renier soi-même. Quitter le MoDem je le conçois mais rejoindre le NC, c'est rejoindre l'UMP...
Hervé Morin, ministre de la Défense et président-co-fondateur du Nouveau Centre revendique aujourd'hui la place de «troisième parti de France» avec «11.000 adhérents, 2.000 élus locaux», un groupe parlementaire à l'Assemblée, des sénateurs et des députés européens. Le Nouveau Centre attend quelque 500 jeunes militants pour son week-end studieux.
Allons, allons Vévère ! Il ne faut pas être si modeste, le Nouveau Centre est bel et bien le premier parti de France dans la mesure où il ne peut être dissocié de l'UMP !
Sérieusement, y en a-t-il encore pour penser que le MoDem peut s'associer à ces UMPistes drapés dans les habits de centristes nostalgiques de la vieille UDF? Je ne peux m'empêcher de penser qu'il s'agit encore ici d'un signe manifeste que cette démarche est dictée par une volonté de plaire au chef, l'hypergesticulant, pour qui toute division de l'opposition est gage de succès aux prochaines échéances électorales.
Hervé Morin, en service commandé de l'Elysée.
-- Glorieusement posté depuis mon PC Portable de marque "Kinépanaillefone" --

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nemo 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine