Magazine Science

La psychologie du complot

Publié le 31 août 2009 par Raymond Viger

La psychologie du complot

(Agence Science-Presse) – Finalement, une analyse psychologique des gens qui croient aux théories du complot! Les psychologues britanniques qui se sont attelés à cette tâche ont plus particulièrement ciblé, sans surprise, les récits post-11 septembre.

Parmi les caractéristiques prévisibles de ces «croyants»: ils parlent (très) fréquemment des complots, ils adoptent une attitude cynique envers les autorités, et ils sont très méfiants à l’égard des autres.

Au-delà des attitudes, c’est d’une façon de penser dont il s’agit, qui colore une bonne partie de l’existence de ces personnes. Elles sont naturellement sceptiques à l’égard de toute information émanant du gouvernement, mais laissent tomber tout sens critique devant une source qui adopte leur façon de penser.

En revanche, ces personnes partagent un optimisme: celui de découvrir un jour «la vérité» qui fera d’elles des agents de changement social. (Source: Applied Cognitive Psychology)

PUBLICITÉ


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte