Magazine Humeur

M.-G. Buffet appelle la gauche à débattre des idées

Publié le 31 août 2009 par Forrestgump54

ag_forresgump54

PCF . Hier soir, la secrétaire nationale a dénoncé les « impasses » des primaires et des alliances au centre.
Effectuant, hier soir, sa rentrée politique au stand du conseil national du PCF, sur le site en chantier de la Fête de l’Humanité, Marie-George Buffet n’est pas venue les mains vides. Face à l’agitation qui gagne les rangs à gauche sur les « primaires » et les alliances au centre dans l’espoir de battre Nicolas Sarkozy en 2012, la secrétaire nationale du PCF avait dans sa besace des idées et une proposition phare.
Pour elle, ces deux voies qui agitent ces derniers jours la sphère politico-médiatique sont en effet des « impasses ». Première voie sans issue : l’idée d’un « rassemblement du PCF au Modem », avancée entre autres par le socialiste Vincent Peillon. « Sur quel projet, quelle politique les électeurs pourraient se mobiliser ? demande la responsable communiste. Toujours les mêmes politiques sociales libérales, centro sociales ? Toujours les mêmes politiques respectueuses de la libre concurrence en Europe et du tout marchand dans le monde ? » La secrétaire nationale du PCF a donc mis les points sur les « i », hier soir : « Dans cette alliance du PCF au Modem, vous pouvez barrer « PCF ». Les communistes ne prendront pas ce chemin de la défaite pour la gauche. »
La seconde impasse, pour la députée communiste, est celle contenue dans l’appel paru hier dans Libération pour des primaires à gauche, visant à éliminer par avance tous les autres candidats hors du PS à l’élection présidentielle. Pour elle, ces primaires seraient « un premier renoncement face à la droite » car elles tournent le dos au « besoin de grandes avancées démocratiques et d’une nouvelle République » au profit des « seules logiques présidentialistes ». C’est aussi « la tentation du plus petit dénominateur commun face à la droite », car « une primaire assurerait le choix de celui ou celle qui serait d’abord dans l’air du temps. Avec un air aussi pollué que le nôtre par les idées libérales, ces primaires seraient un autre renoncement face à la droite ». Marie-George Buffet voit poindre derrière la tentation du bipartisme à l’anglo-saxonne : « Lorsqu’on regarde les idées avancées par ses signataires, on voit bien que leur idée est d’aller vers un système politique divisé en deux blocs, républicains contre démocrates, travaillistes contre conservateurs qui, la preuve est faite, ne se disputeront que l’alternance du pouvoir, sans jamais remettre en cause l’essentiel des choix économiques et sociaux. »
Pour Marie-George Buffet, le « bon chemin » serait plutôt de « chercher à remobiliser l’électorat populaire » à partir « de propositions concrètes » et de « rassembler une majorité à gauche sur des solutions, un projet, des réponses », comme d’« interdire les licenciements dans les entreprises bénéficiaires et de reconnaître de nouveaux droits aux salariés à l’entreprise », de « se prononcer clairement pour des nationalisations » bancaires, pour « l’augmentation des salaires », pour « un financement de la protection sociale pénalisant les placements et les revenus financiers », pour la « suppression du bouclier fiscal », « une sécurisation de l’emploi et de la formation »… C’est aussi « cesser de tergiverser et affronter enfin l’Europe sur les questions de services publics pour en finir avec le dogme de la concurrence libre et non faussée », a-t-elle rappelé.
« Une telle construction, vu le débat à gauche et les troubles dans les consciences, n’est pas facile », mais pas question de « repousser aux calendes grecques cette alternative » vu « l’urgence », a affirmé Marie-George Buffet. Elle fait « une proposition concrète à tous ceux qui veulent que ça bouge à gauche. » : « Donnons-nous septembre et octobre pour ouvrir des ateliers sur des thématiques concrètes » comme « l’utilisation de l’argent, la réforme des institutions, une nouvelle façon de produire… Confrontons-nous et ainsi nous verrons les contours d’un rassemblement solide. » Ces échanges pourraient être suivis d’« un point d’étape » en novembre, sous la forme d’un « grand rassemblement populaire » pour « acter les convergences ». Une proposition que Marie-George Buffet devrait réitérer « à toutes les forces de gauche » à la Fête de l’Humanité.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Forrestgump54 30495 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte