Magazine Société

Arrogance

Publié le 22 novembre 2008 par Chrislex

Madame Rama Yade, Secrétaire d’Etat chargé des Affaires étrangères et des Droits de l’Homme, avait prononcé un beau discoursà l’occasion de l’anniversaire en 2007 de la proclamation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme : “Le silence tue, le silence fait le lit des abus présents et à venir à l’encontre des défenseurs des Droits de l’Homme, le silence est le meilleur allié de l’oppression. N’oublions jamais cette évidence. La France, elle, de par son histoire et sa vision du monde, reste mobilisée lorsque les droits les plus élémentaires sont bafoués.”

Or, rappelons que dans l'histoire de France la Déclaration des Droits de l'Homme de 1789 a été suivie par laTerreur en 1793/1794. A l'étranger cette période de notre histoire est justement considérée comme abominable.  D'autres périodes de l' histoire de France devraient aussi  inciter nos gouvernants à la modestie en matière d'histoire française du respect des droits de l'homme. 

Notre histoire ne nous permet pas de prétendre à une quelconque supériorité morale et y prétendre justifie malheureusement le qualificatif de “arrogance” que les étrangers appliquent généralement à la France et aux français.

Aujourd-hui nos gouvernants voudraients faire croire, dans le monde et en France même, que les droits de l'homme sont protégés  en France alors qu'il n'en est rien puisqu'ils ne sont ni définis ni garantis dans la Constitution, malgré la dernière réforme constitutionnelle.

L'organisation des Nations Unies insiste pour que les droits de l'homme soient placés “under the rule of law” c'est-à-dire qu'ils soient protégés par une règle de droit, savoir la constitution, qui est la loi supérieure du pays.

Selon l'organisation des Nations Unies, une constitution devrait être une constitution “forte”, c'est à dire une constitution qui protége fortement les droits de l'homme, et qui :

a) incorpore les droits humains et les libertés fondamentales reconnus internationalement et listés dans la Déclaration Universelle des droits de l'homme, et

b) établisse des recours judiciaires effectifs pour réparer les violations éventuelles des droits de l'homme.

Il faut se préparer à entendre de beaux discours le 10 Décembre prochain à l'occasion du soixantième anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Mais les faits sont tenaces et qui sera dupe ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chrislex 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte