Magazine France

Martine Aubry… de la démocratie participative à la démocratie plébiscitaire.

Publié le 31 août 2009 par Marc Vasseur

Martine Aubry… de la démocratie participative à la démocratie plébiscitaire.Je n’étais pas à la Rochelle mais j’ai néanmoins suivi de manière attentive le déroulement des universités du PS… au point que j’avoue m’être trompé royalement sur mon billet de vendredi consacré à DSK grâce au fait que Martine Aubry a enfin réussi à s’imposer en patronne. Aussi, mon premier billet sera consacré à la cuisine interne.

J’avoue l’espace d’une soirée, j’ai même cru à un nouveau départ pour le PS, un Parti Socialiste sur le retour. Cependant avec un peu de recul, je suis revenu à un certain optimisme sceptique moyennant le vieil adage qui veut que c’est dans les détails que se cache le « diable ».

En effet, son discours de vendredi fut intéressant sur les propositions relatives à notre fonctionnement interne : lutte contre le cumul des mandats, primaires ouvertes, parité réelle, mise en réseau des sympathisants et militants via le web, convention sur la rénovation. En somme tout ce que j’ai pu défendre ici depuis de longues années (et oui, 3ème anniversaire de ce blog dans quelques jours).

Mais déjà à ce stade, une chose me chagrinait… Personne, hormis un cercle très restreint, n’était au courant de ses intentions. Quand on ambitionne de travailler collectivement, c’est un peu étonnant comme façon de faire et d’autre part ça nous aurait épargné quelques poussées d’urticaire assez légitimes durant ces trois derniers mois.

Et dès le lendemain, quelques mises au point furent données notamment sur la limitation du cumul des mandats… déjà annoncée, en vain, pour les européennes…  et une fois encore reportée… A quand ? A après les Régionales mais encore ?

Concrètement cela veut dire que le 1er octobre nous allons voter contre le cumul des mandats et investir des cumulards (exemple dans le Nord Pas de Calais avec Daniel Percheron Sénateur et Président du Conseil Régional mais la liste est loin d’être close et n'épargne aucune motion). On est loin, très des pratiques mises en place par la fédération du Finistère. Quant à la parité au niveau des têtes de liste pour les régionales, sans faire de procès d’intention, ça me semble mal parti.

Autre interrogation, les primaires ouvertes déjà refermées puisqu’on est parti du principe que nos « partenaires » s’y résoudraient sans le début d’une discussion tant sur le fond ou que sur la forme (verts, Modem, PC disent non)... . Donc la question qui va nous être posé sera de savoir si les militants sont pour un vote de désignation de notre candidat… Je crois qu’on fait ça depuis quelques temps déjà… c’est d’ailleurs inscrit dans nos statuts.

Au final, ces deux points qui seront soumis au vote le 1er octobre donnent l’impression d’une pratique plébiscitaire dont le seul objet est de re-légitimer la Première Secrétaire dans ses fonctions. On est loin de la démocratie participative mais plus proche d’une démocratie plébiscitaire qu’on a longtemps et à juste titre fustigée quand elle était pratiquée par certains surtout qu’il y a un réel consensus militant sur ces deux questions.

Les deux autres annonces importantes sont plus intéressantes avec néanmoins un bémol pour chacune.

Sur l’annonce de la convention portant sur la rénovation de nos statuts et de nos pratiques, on ne peut qu’y souscrire. Cependant, n’aurait-il pas été plus opportun de la tenir avant la convention sur l’économie afin de pouvoir mettre en application de nouvelles règles qui ne manqueront pas d’apparaître à l’occasion de cette convention rénovation.

Enfin, inlassable militant du net (quoique…), j’attends avec une certaine impatience la concrétisation du réseau militants/sympathisants qui devrait voir le jour prochainement sous la houlette de Benoit Thieulin et Valério Motta. Deux vrais spécialistes de l’internet politique et militants de surcroit, ce qui ne gâche rien au contraire. On peut espérer qu’au moins ça bouge dans ce domaine. On peut juste regretter que cette annonce de la Coop-Pol se fasse alors que rien n’est encore disponible en ligne.

Au final, on se demande pourquoi avoir attendu 9 mois pour des éléments et propositions inscrits dans toutes les motions ou presque dès le congrès de Reims… j’avoue ne pas comprendre.

Ce soir, un billet sur le discours de politique générale… plus positif… prononcé par Martine Aubry.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Vasseur 262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte