Magazine Société

Percee de die linke aux elections regionales en allemagne

Publié le 31 août 2009 par Michelmi

Seconde force politique dans 2 länders de l'ex-RDA et troisième en Sarre (ouest)...

PERCEE DE DIE LINKE AUX ELECTIONS REGIONALES EN ALLEMAGNE

Die Linke (fusion de la WASG constituée de sociaux-démocrate déçu du SPD et du PDS issue du Parti Socialiste Unifié d'Allemagne - SED de la RDA) continue sa progression dans la paysage politique allemand

Les élections législatives du 27 septembre 2009 s'annoncent plus difficiles que prévu, pour la chancelière allemande, à l'issue des scrutins régionaux qui se sont tenus dans trois Länder, dimanche 30 août. Son parti, l'Union chrétienne-démocrate (CDU), enregistre un lourd recul en Sarre (– 13 points) et en Thuringe (–11,8 points), deux Etats dans lesquels il perd sa majorité absolue, et il ne peut conserver son niveau de 2004 qu'en Saxe. Dans cet Etat, la CDU va pouvoir s'allier aux libéraux du FDP pour conserver le gouvernement. Dans les deux autres régions, son maintien au pouvoir dépend des négociations entre partis.

Dans les urnes, le recul de la CDU ne profite pas aux sociaux-démocrates. Le SPD n'a progressé que dans un Land, la Thuringe (+4points), il est en net recul en Sarre (–6,3) et il a réitéré son mauvais résultat de 2004 en Saxe (10,4 %).

Le grand vainqueur de cette élection c'est Die Linke, parti né de la fusion de dissident sociaux-démocrates et des communistes du PDS (ex-SED). Il obtient pour la première fois un score spectaculaire dans un Land de l'Ouest, la Sarre (21,3 %), et il arrive deuxième en Thuringe et en Saxe. En réaction, les chrétiens-démocrates pourraient lancer une campagne contre le "péril rouge" pour discréditer leurs adversaires sociaux-démocrates.

En Sarre petite région sise à la frontière française, Oskar Lafontaine était candidat, dans ce lander qu'il avait présidée entre 1985 et 1998 sous les couleurs du SPD, Die Linke a engrangé 21,3 % des voix. Bien au-delà de ce que prédisaient les sondages (15%). Le résultat est inédit à l'ouest de l'Allemagne: il y a cinq ans, le PDS, ancêtre du Linkspartei, n'avait recueilli que 2,3 %.

Nous sommes aujourd'hui l'un des trois grands, pavoise Dietmar Bartsch, le secrétaire général du parti. Les résultats en Thuringe 27,4 % (26,1% en 2004) et en Saxe 20,6 % en recul par rapport à 2004 (23,6%) ont de nouveau prouvé l'ancrage de Die Linke. Cliquer ici : Pour voir la suite


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Michelmi 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine