Magazine Rencontre

Flirt au Café Campus

Publié le 01 septembre 2009 par Dateurenserie

On débute les vacances en force! Depuis une semaine, Jess est pas mal distante. Un projet n’attend pas l’autre et visiblement je n’en fait pas parti. Qu’à cela ne tienne, R, un nouveau dossier Réseau Contact s’est manifesté. Samedi dernier je devais sortir au Café Campus et je l’ai avisé de cette sortie. Par contre, elle sortait déjà dans un autre bar. Tant pis.

Cath, le fils du prof d’économie, Steve et moi sommes donc arrivés à 22h45 question de profiter des spéciaux. Ça me fait toujours bien rire de voir que certaines personnes, beaucoup trop pauvre, remplissent leur table du plus grand nombre de verres de bière à 1$ possible. Je n’ose même pas imaginer la température de leurs bières à 2h du matin. Bref, je préfère payer un peu plus cher pour un produit de qualité.

Vous vous souvenez de ma belle serveuse. Elle se souvenait de moi. Elle m’a même payé des shooters sans que je lui demande. On se donne même des petits noms. Je pense que c’est dans la poche. Je n’ai pas osé renverser ma bière comme Marc Boilard le prescrit dans son billet. Mais est-ce vraiment éprouvée comme technique. J’aimerais une version barmaid svp!

Durant la soirée je reçois une bine, un petit coup sur l’épaule. Je me retourne. C’est R. Avec son petit mohawk, look tomboy. Vraiment jolie. Je balbutie un truc du genre:

- Hein… R!… Salut!
- Salut ça va!
- Ben ouais… tu n’allais pas à un autre bar?
- Ouais mais c’était nul alors…

Et là, présentation officielle de son amie à mes amis. Quelques shooters pour se détendre et se familiariser. Le fils du prof d’économie, un peu trop saoul s’est mis à lui poser des questions sur nous deux, sur son intérêt. On relaxe champion, on ne se connait presque pas! Et pour se connaître, rien de tel qu’une danse lascive. Comme la vie m’aime, le DJ a sélectionné pour l’occasion, Suavemente d’Elvis Crespo. J’ai pris R par la main.

- Viens t’en sur la piste de danse toi!
- Ok!

Pas de baiser. Juste des lèvres qui s’approchent. Qui se disent «je te veux, mais pas tout de suite». Je me suis vite rendu compte que j’avais une érection. J’ai détourné mon regard vers la petite-pas-jolie-en-sueur-habillée-trop-serré juste à côté de moi et tout était entré dans l’ordre.

À la fin de la soirée je suis allé la reconduire à son véhicule qui n’était pas garé bien loin. Devant sa voiture, elle parlait mais je ne l’écoutais pas. J’ai pris son visage dans mes mains et je l’ai embrassée.

Dring, dring!

- T’es où? On t’attend!
- Ouais, ouais, j’arrive! Désolé c’était mes amis… on se revoit?
- Ouais, j’aimerais ça!

D.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dateurenserie 578 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines