Magazine Journal intime

The last house on the left

Par Hfranchineau
The last house on the leftOuf, enfin installée. Ce fut ma première pensée samedi soir, après avoir enfin déballé mes affaires et sorti mes vêtements qui commençaient sérieusement à prendre un mauvais pli, enfermés qu'il étaient dans leur sac à dos de rando Décathlon. Ma deuxième pensée fut pour ma tenue du soir - samedi soir oblige, je n'allais tout de même pas restée enfermée.
J'habite à présent près de RFK stadium et du DC General Hospital, South East district. Un peu loin et un peu craignos, mais je suis contente. Après tout, Washington ne se résume pas au quartier huppé et propret de North West (NW). De toute façon je n'y reste que trois semaines; je redéménage mi-septembre pour me rapprocher de U Street (déjà une de mes rues préférées).

Je vois à peine mes colocs (ma proprio jongle entre trois jobs et mon coloc, un journaliste du Nigéria, ne sort quasiment pas de sa chambre de la journée...pratique pour les reportages!). Mais ce n'est pas grave, j'ai les chats pour me tenir compagnie. Trois gros matous qui perdent leurs poils à qui mieux-mieux. Heureusement j'ai fait de ma chambre un sanctuaire anti-poil de matou, un luxueux havre de paix doté d'un matelas à air et d'un vieux radiateur qui me sert de table. Qu'on est bien chez soi.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Tototte
posté le 22 septembre à 22:38
Signaler un abus

excellent récit, qui de surcroît respire tellement les US! Débrouyeland, Bougeland, Fantasticland, Surprisingpeopleland, amazingpeopleland, blablabla- blablabla enjoy your trip, this is a great country! ;)

A propos de l’auteur


Hfranchineau 54 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte