Magazine France

De la taxe carbone au revenu social garanti.

Publié le 01 septembre 2009 par Marc Vasseur

De la taxe carbone au revenu social garanti.La polémique enfle sur l’opportunité de la taxe carbone, de gauche à droite, des voix se font entendre pour dénoncer une mesure inéquitable socialement et dont on peu légitimement mettre en doute la portée finale tant elle se réduit comme peau de chagrin.

Exceptionnellement Nicolas 1er est même d’accord avec Ségolène Royal. Pour ma part, j’avais déjà dit mon sentiment sur cette question au début du mois d’août :

« Sans conteste, la problématique environnementale est un enjeu majeur pour les prochaines décennies et pour les générations futures. Cependant, pour l’heure rien ne semble véritablement évoluer dans ce sens où règne sans partage une impression d’incohérence et de solutions faciles à moitié réfléchies. L’idée de la taxe carbone proposée par Michel Rocard en fait hélas partie avec en prime une idée de la justice sociale pour le moins inexistante.

En effet, comment faire en sorte que l’écologie soit acceptée comme une priorité si la première mesure phare devait être supportée par les plus modestes même avec un chèque vert. Ces derniers n’ayant pas souvent le choix, ne serait-ce qu’en terme de transport, pour se rendre de leur foyer à leur lieu de travail. Sans compter les inégalités naturelles en terme de climat… Cela peut sembler un détail mais c’est aussi avec des détails que se perdent ou se gagnent des élections mais aussi et peut être durablement l’adhésion ou non à un projet de société.

Alors si effectivement, il nous faudra rapidement mettre en place une fiscalité verte, celle-ci ne peut se faire avec des d’outils simplistes, aggravant de surcroit les inégalités sociales.

Plus généralement et en allant au-delà de ce seul aspect, la crise écologique et ses conséquences avérées sur notre avenir nous impose de redéfinir notre rapport à la notion de production, à la création de richesses et aussi à cette fameuse accumulation de capital. »

Aujourd’hui, je ne renie rien de mon propos, au contraire, je pense qu’il est plus que jamais d’actualité.

Et je suis convaincu qu’Europe Ecologie se trompe de combat sur cette seule question de la Taxe Carbone proposée par Nicolas Sarkozy. On peut enrober celle-ci d’un chèque vert pour compenser cette nouvelle inéquité ; peut-on aujourd’hui s’assurer de la pérénité d’un tel montage et son évolution dans le temps, alors qu’on sait que le « coût environnemental » ne cessera de progresser dans les prochaines décennies.

La fiscalité verte doit être intégrée dans une refonte totale de notre modèle de redistribution. Aussi outre une révolution fiscale intégrant cette impérieuse nécessité, n’est-il pas temps pour les progressistes, pour le PS, d’oser porter le débat sur la création d’un revenu social garanti.

Appeler à une politique de civilisation c’est aussi traiter les problématiques actuelles dans leur pleine complexité et prendre le temps… malgré l’urgence… de proposer une réelle alternative politique loin des discours convenus et normatifs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Vasseur 262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte