Magazine

Grippe A - quoi faire que faire quand faire comment faire

Publié le 01 septembre 2009 par Loaparis
Ce matin, lors de ma première journée dans la Société-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, la chose la plus palpitante ne fut pas ce que j'ai pu y faire, mais l'entrée dans une entreprise qui se prépare à une pandémie de niveau 6.
Bien avant d'entrer dans les locaux, à la frontière entre le trottoir et le comptoir d'accueil, une borne. Même si ils n'avaient pas eu peur de se la faire voler, elle serait carrément sur le trottoir d'en face... Et sur cette borne, une bouteille de solution hydro-alcoolique. Vi madame, une bouteille de désinfectant, parce que avant d'entrer dans les locaux, on est prié de laisser nos bactéries à la porte merci bien.
Bon, déjà, on ne se sent pas mal à l'aise, nooooooooon, on ne sent pas montré du doigt de venir de l'extérieur, noooooooooon. Mais par contre, on se marre franchement en voyant la petite affichette qui explique comment que ça marche ce truc. "Actionnez le manche à l'aide de votre coude". De quoi briser la glace devant vos nouveaux collègues : vous avez tous l'air plus con les uns que les autres.
Ensuite, première réunion, qui démarre par le désormais traditionnel "ne vous inquiétez pas, personne ne va mourir". Sauf que si l'on en croit les mesures de sécurité (et le trou dans le budget causé par l'achat de litres et de litres de savon liquide), ainsi que la documentation de 6 pages imprimées en couleur sur papier glacé ( ou comment avoir un exemple clair et précis de ce que taxera la taxe carbone).
Alors petit pot-pourri des choses à faire ou pas pour ne pas mourir cet hiver, ou éviter de contaminer tous vos chers voisins :
Eviter les contacts avec d'autres pauvres bougres se trouvant dans la même situation que vous. On ne touche pas, on n'embrasse pas, et plus si affinité... Et l'on pressent une forte baisse de la natalité dans neuf mois...
Privilégier les échanges utilisant les nouveaux moyens de communication : courriel, téléphone. Et ce même si vous êtes dans la même pièce. Mesure de prévention qui aura au moins le mérite de faire débloquer les accès à hotmail et autre facebook depuis les postes professionnels!
Après chaque éternuement, laver vous les mains pendant trente secondes puis sécher les avec une serviette à usage unique. Donc alors, déjà, si il faut s'arrêter de vivre à chaque fois que l'on éternue, on ne va jamais s'en sortir. Imaginez trente secondes qu'un conducteur de la ligne 1 choppe un rhume cet hiver ? Ensuite, calculer le nombre de serviettes à usage unique qu'il va falloir pour essuyer les mimines de la population française ? Zont pensé à la forêt amazonienne avant de pondre une mesure pareille ?
Bref jeunes gens, à partir du 15 septembre (puisqu'il a fallu donner une date à l'entrée du virus en France...) on ne parle plus, on ne voit plus personne, donc on reste chez soi, voire on ne respire plus, faudrait pas prendre des risques inutiles non plus!
Seul bon côté, étant donné que l'on prévoit 50% de la population touchée, on peut espérer une baisse du chômage au printemps!
Lo, serait ravie de voir sa boîte fermée tiens!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Loaparis 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte