Magazine Asie

Un stop-over à Séoul

Publié le 01 septembre 2009 par Littlestylebox

Un stop-over à Séoul


Comme vous le savez, j'ai profité de mon retour du Sabah pour faire un stop-over dans la capitale coréenne. Le choc est énorme: imaginez que vous embarquez à l'aéroport de Kota Kinabalu, un bled à l'échelle du monde, avec ses 5 vols internationaux par jour, que vous sortez de deux semaines dans la jungle et sur des îles désertes, et que vous vous retrouvez à l'aéroport de Séoul, un des plus modernes et énormes au monde. Vous êtes immédiatement subjugués par l'architecture colossale et la modernité. Vous passez dans une toute autre dimension. Je pense que le choc d'arriver à Charles de Gaulle et de prendre un RER miteux aurait été moins important... (la France, c'est quand même un peu la honte !)


La Corée est un mini Japon: c'est un peu vache de comparer ces deux pays (anciens) ennemis, mais c'est tellement vrai. Hormis l'écriture, on pourrait se croire à Tokyo (avec certes un peu moins de gigantisme): ses grandes tours, ses écrans géants partout, ses néons, ses petites rues en pente et ses maisons basses, sa foule, son ordre et sa propreté quasi maladive... Cela tombe bien, j'adore Tokyo ! Mais en explorant la ville, on s'aperçoit également que Séoul est aussi une ville qui préserve son histoire et ses traditions, où les petites maisons côtoient les tours, les petits bars de rue, les restaurants branchés... Il y a un côté Tokyo mais un peu plus cool, moins stressant. Et puis ce qui nous intéresse plus, Séoul est une ville où la mode semble omniprésente. Je pense que vous l'avez vu sur la photo précédente. Il n'y a pas photo, la coréenne a du style !


Allez, vous avez un peu l'habitude maintenant, je vous fais faire un petit tour en images ! (promis, c'est vraiment le dernier dernier...)

Un stop-over à Séoul

Si je devais garder une image de Séoul, ce serait celle-ci: sur un fond d'immeubles modernes trône une vieille bâtisse complètement préservée, tandis que se promènent sac au bras deux jolies coréennes stylées. A gauche, la trace d'un Starbucks moderne s'oppose au petit stand de rue traditionnel sur la droite. C'est l'âme de Séoul !

Un stop-over à Séoul

Les tours dominent le paysage de Séoul, on pourrait se croire dans Lost in Translation. Notez le clocher de l'église qu'on entraperçoit en bas.

Un stop-over à Séoul

Mais l'héritage historique coréen continue d'être mis en valeur, comme le magnifique palais de Changdeokgung, inscrit au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco.

Un stop-over à Séoul

Séoul est une super destination shopping: en Europe, on trouve toujours les mêmes marques dans toutes les capitales. A Séoul, au contraire, abondent les petites boutiques indépendantes, proposant de nombreux vêtements ou chaussures fabriqués en Corée. En outre, les prix sont plus que raisonnables: une jolie robe revient autour de 30 ou 40€, une paire de chaussures également. Du coup, on passe sa journée à passer d'une petite boutique à une autre.
A noter que la boutique ultra-hype du 10 Corso Como de Milan a choisi Séoul pour ouvrir son unique succursale à l'étranger. C'est dire si c'est branché !

Un stop-over à Séoul

Un magasin de chaussures installé dans une maison traditionnelle du quartier de Samcheong-dong.

Un stop-over à Séoul

Bien sûr, ceux qui préfèrent les grandes marques internationales y trouveront leur bonheur. Toutes les marques sont implantées dans leur propre magasin ou dans des department stores immenses comme Lotte ou Shinsegae.
Pour cause, une coréenne ne pourrait pas sortir dignement dans la rue sans avoir à son bras un petit Chanel, Prada, Chloé ou Gucci...

Un stop-over à Séoul

Le quartier de Dongdaemun est également très couru pour le shopping. Cette photo est prise un lundi soir à 23h, c'est dire l'affluence ! Normal, les magasins ferment vers minuit et des énormes shopping mall proposent des boutiques de designers indépendants sur plusieurs étages. Mon portefeuille a failli ne pas ressortir vivant du Migliore: un immeuble de 5 étages bourré de boutiques sympas et très bon marché.

Un stop-over à Séoul

Les coréens sont friands des activités nocturnes (à l'heure où on se couche...), comme ces cours de baseball ouverts toute la nuit où on peut s'entraîner au battage (ok, j'en ai touché 1 sur 10...).

Un stop-over à Séoul

Une autre photo de la foule, en journée, au marché extérieur de Namdemum: on y trouve tout, des fringues pas chers, des gadgets, des accessoires, de la nourriture... Très local !

Un stop-over à Séoul

Mais je souhaite rassurer les claustros, si on cherche sur les petites allées, on peut quand même trouver des coins tranquilles où se promener !

Un stop-over à Séoul

Pour finir un petit mot sur la nourriture coréenne : J'ADORE... C'est à tomber par terre !!! Il n'y a pas que les barbecues, il y a également les soupes, les brioches, le bibimbap (spécialité au riz succulente), un vrai délice après deux semaines de nourriture malaise un peu répétitive !
Sur la photo, un petit stand extérieur de sucreries.


Ce qui m'a le plus surpris à Séoul est le peu de touristes que nous avons croisés... Tout au plus une grosse poignée lors de la visite guidée du palais de Changdeokgung. C'est que si on donnait aux Français le choix de partir loin, je suppose que 90% préféreraient partir au Japon plutôt qu'en Corée. J'en faisais probablement partie, mais plus maintenant.
A y repenser, les deux films qui m'ont le plus marquée pour leurs paysages magnifiques sont le film coréen Automne Printemps Ete Hiver... et Printemps de Kim Ki-duk et le japonais Dolls de Takeshi Kitano. C'est sûr, je dois absolument y retourner pour découvrir la campagne coréenne !
Et en passant, je ferai quand même un peu de shopping à Séoul ;-)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Littlestylebox 194 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte