Magazine

Wikipédia : il ne peut en rester qu'un ?

Publié le 01 septembre 2009 par Pierrotlechroniqueur

Parfois, je vois la célèbre encyclopédie en ligne comme un avatar de l'univers créé par Gregory Widen, Peter Bellwood et Larry Ferguson. Vous ne voyez pas ? Highlander, bien sûr ! Résumons l'histoire de ce qui fut un film qui n'aurait jamais dû avoir de suite. Dans un monde qui ressemble fort au notre (en fait, c'est le même), une poignée d'Immortels (sauf quand on prend le soin de les décapiter, ce qui au passage est emprunté au mythe du vampire, mais passons) se disputent une récompense ultime quelconque en se trucidant joyeusement à coups d'épées ou autres outils tranchants. Bien sûr, la bataille s'avère manichéenne au possible, et à la fin le gentil gagne.
Forcément, c'est un film hollywoodien.

Métempsycose et autres
/ No man can be my equal !
Tout ça pour dire que je regrette deux choses, ces derniers jours (en fait plus, mais on ne va pas chipoter). Premièrement la résurgence - encore une fois - du débat inclusionnisme/suppressionisme sur le Bulletin des administrateurs, et en plusieurs exemplaires, qui plus est. Il est vrai que cette fois-ci, ce n'est pas un débat de fond mais plutôt une tentative d'incarnation du problème en la personne d'un contributeur, de tendance suppressioniste. C'est une bonne tactique, ça, l'incarnation, pour enflammer le débat. Mais attention. Ici nous avons vraiment le passage d'un objet (le débat) au contributeur (Patrick Rogel, pour ne pas le nommer). Un peu comme une nouvelle Marianne ... Je sais. J'exagère beaucoup. L'avantage de la tactique, c'est que si elle marche, ça peut faire peur aux autres. Le désavantage de la tactique, c'est qu'elle se voit un peu trop. Et moi de regretter de ne pas mettre la main à ce fameux livre de tactiques wikipédiennes (devant qui Sun Tzu, Miyamoto Musashi et  Carl von Clausewitz réunis passeront pour de joyeux amateurs) que je me proposais d'écrire il y a maintenant une éternité en temps internet (oui, plus d'une semaine). Et donc, pour revenir au probème évoqué, la tactique s'est vue. Comme le nez au milieu de la figure de Hercule Savinien Cyrano de Bergerac. Lui-même. Et pour rajouter un peu de pédanterie au passage.
Quoiqu'il en soit, la tentative de décapitation échoue, et il en reste plus d'un.

Un petit tour et puis s'en revient
/ I have no rival !
Quitte à verser dans l'avatar et la thématique de l'immortalité, il est impensable - cette semaine - de ne pas évoquer le cas de Monsieur Jean (oui, je ne connais pas son identité réelle, n'ai aucune envie de la connaître et m'en soucie guère), bien plus connu sous les noms successifs de Phil Free, SalomonCeb, Giovanni-P, et John V Egan. Et accessoirement aussi de Philip Do et peut-être d'autres noms encore. Le cas est intéressant, quand on y pense. Cette personne utilise la possibilité de créer des comptes facilement afin d'opérer, par cycles d'un an environ, une mue vers une nouvelle identité. Un peu comme ces reptiles abandonnant leurs peaux pour pouvoir grandir (pas de sous-entendu désobligeant, précisons-le). Sauf que s'il s'agit bien de nouvelles peaux (ou incarnations), il n'y a pas de croissance derrière, juste une tentative de faire oublier son précédent compte, ce qui est un échec à chaque fois tellement sa "personnalité" transparait dans ses nouvelles identités. Et là, je me demande à quoi ça sert. Vraiment. Pas vraiment de faux-nez (en tout cas, pas de simultanéité continuelle), mais pas vraiment de ligne claire. Sauf à vouloir donner l'impression du nombre. Ce qui est une autre tactique, soit dit en passant. Mais pas vraiment efficace dans une perspective Highlander : l'ouverture à l'"ennemi" est un peu trop importante.

Et puis quoi encore ?

Plein de choses, futiles ou pas sur Wikipédia. Et une question qui commence à me faire frémir : deviendrais-je trop cryptique ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierrotlechroniqueur 187 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte