Magazine

Cuisines de pauvres

Publié le 01 septembre 2009 par Jfa

Une fois n’est pas coutume, je re-poste une chronique que j’avais mise sur mon blog à ses débuts, légèrement remaniée et qui, à la relecture, me semble parfaitement résumer ma philosophie de la cuisine et, l’automne s’annonçant, redevient d’actualité.

Je suis avant tout friand de ce que j’appelle des “plats de pauvres”, des préparations à base de pommes de terre, riz, haricots, choux, de mauvais morceaux de boeuf, de lard,… et qui sont devenus, génie culturel des pauvres aidant, suquet (un plat de poisson catalan sur base de pommes de terres), risotto, cassoulet, potée ou choucroute, farcis niçois, daube, tourtes, … Sans parler des salades à base de de tomates, de pommes de terre, de lentilles, … qui peuvent, sans s’agrémenter de truffe ou de homard, se révéler fastueuses.

Non pas que je crache sur un morceau de hampe ou d’onglet cuits à point, ni sur de belles volailles élevées en plein air, ni, en poissons,  de mahi-mahi, pouate, espadon, marlin et autres merveilles tropicales. Si j’apprécie sardines et anchois cuisinées à la méditerranéenne, j’avoue goûter un loup, un turbot ou un St Pierre et ce, sans parler des fruits de mer.

Mais reconnaissons que passer de patates agrémentées de têtes de poissons ou de quelques sardines, ou de riz, de haricots ou de choux relevés de quelques morceaux de lards à, par exemple, l’immense variété des risottos, à base de carniroli ou d’arborio cuisinés de gésiers confits, de cèpes et des quelques autres ingrédients qui caractérisent les risottos d’aujourd’hui; ou à une paella, un cassoulet, une choucroute, un pot au feu, … suppose l’infatiguable ingéniosité de générations de mères de familles toujours soucieuses de plaire aux estomacs de leurs tablées avec le peu de choses dont elles pouvaient disposer. Car chaque famille, sauf tare impardonnable d’une mère piètre cuisinière (ce qui n’existe pas, quoique…), fait la meilleure dauble, le meilleur risotto, le meilleur cassoulet,…

S’il est relativement facile de régaler une tablée avec du foie gras, du caviar ou de la langouste, rendre appétissants des plats à base de pommes de terre, de bas morceaux de boeuf ou de porc, de choux, de riz suppose, sinon d’autres talents, au moins de penser fort à ceux qui les mangeront. Est-ce de ces mourritures pauvres que viennent mes inclinations de gauche ? A moins que ce ne soit le contraire…
Hélas, ces saines traditions se perdent et les maris, du fait d’épouses maintenant paresseuses, sont obligés de s’y mettre. Sauront-ils durablement maintenir et développer la tradition ?

- Spectacle: “Après Luc Chatel, au tour de Brice Hortefeux et Fadela Amara de céder à la tentation des vrais-faux contradicteurs ? …. Brice Hortefeux et Fadela Amara ont, eux, effectué un casting très serré pour offrir aux nombreux médias présents l’image du “consensus” autour de la table ronde organisée au ministère de l’intérieur, lundi 31 août, sur les rapports entre jeunes et policiersé”. Le Monde.

- Fiscalité écologique. Actu bien pris tes comprimés.

- “Good enough”. Transnet.

- “Justice: Robert Badinter dénonce une “OPA de l’exécutif sur les affaires les plus importantes”". Le Monde… “une “situation… unique en Europe”, avec des procureurs généraux “toujours nommés en conseil des ministres, comme les préfets ou les généraux”, et des nominations de procureurs de la République pour lesquelles “le gouvernement n’hésite pas à passer outre les avis négatifs” d’un Conseil supérieur de la magistrature (CSM)” au sein duquel les magistrats ont été rendus “minoritaires au bénéfice de personnalités nommées par le pouvoir politique”. Lire aussi: Des personnes à la tête de l’Etat veulent avoir les coudées franches”. Le Monde.

- “Douze idées reçues sur l’école”. Le Monde.

- Cumul des mandats: “Alors qu’en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie, seuls 20 % des parlementaires détiennent un autre mandat, en France, malgré la loi du 5 avril 2000 qui a déjà limité le cumul, le chiffre est proche de 80 %”. Le Monde. Espérons que la réforme envisagée au PS ne concernera pas seulement les parlementaires, mais aussi tous les petits notables locaux, pour certains cumulards notoires.

- Ohhhh quelle surprise! L’enquête menée par le Parquet de Paris sur ue prise illégale d’intérêt de François Perol a été classée, je vous le donne en mille: sans suite. Le Monde.

- “L’ONU nie avoir confié une mission à Ségolène Royal”. Le Monde.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jfa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte