Magazine Côté Femmes

1994

Par Orange Mecanique & Lady Penelope

J’ai 29 ans, et en 1994 j’en avais 14…
L’âge d’être « fan de ». L’âge d’idolâtrer des groupes de rocks, surtout leurs leaders.
Je me souviens très bien de cette année, en pleine adolescence, comme celles qui suivront jusqu’à la fin du lycée. Je me rappelle de presque tout, chaque souvenir dominé par des musiques, des tubes en radio, des albums achetés, des films et leurs B.O.
1994 par Orange Mécanique
Je découvrais l’Angleterre, j’écoutais déjà depuis peu les Stones ou les Beatles, en remerciant la discothèque de mes parents, mais des nouveautés apparaissaient dans mon Discman, comme Oasis et Blur. Annoncés comme les nouveaux grands groupes de la pop anglaise.
La séparation récente des enfants terribles de Manchester, les frères Gallagher, m’attriste, et me fait me replonger dans cette période. Definitely Maybe et son Supersonic, que de souvenirs…
Mangeant par kilomètres des années 80 actuellement, j’ai envie de changer d’époque 5 minutes. Voici quelques évènements importants pour une teenager en 1994 :
1994 par Orange Mécanique
Les grands albums : Ben Harper Welcome to the cruel world, Jamiroquai The Return of The Space Cowboy, Blur Parklife, Jeff Buckley Grace (avec sa mythique reprise d’Hallelujah de Léonard Cohen), Beastie Boys Ill Communication…. Et le MTV Unplugged de Nirvana, vendu comme des petits pains, car 1994 aura été aussi l'année de la mort de Kurt Cobain.


Nous dansions encore sur le MIA, nous mangions des champignons probablement hallucinogènes avec Billy Ze Kick, Axelle Red était très sensuelle, MC Solaar samplait Gainsbourg pour nous présenter son Nouveau Western, Youssou N’Dour était connu du monde entier avec son tube en duo avec Neneh Cherry 7 seconds, Damon Albarn réunissait les filles et les garçons en sautant, Bruce Springsteen nous faisait pleurer avec Street of Philadelphia, BO du film sorti fin 1993…


1994 par Orange Mécanique

Il y eut aussi quelques grands films, voire cultes… La Cité de la peur et ses répliques, Léon révélant Nathalie Portman, Pulp Fiction, Palme d’or à Cannes, Quatre mariages et un enterrement rendant toutes les filles folles de Hugh Grant le nouveau dandy anglais, La Reine Margot et la grande Adjani…
Ce fut également la naissance des Enfants de la télé, encore diffusée sur le service public à cette époque, ouvrant l’ère du roi Arthur, de la nostalgie en tout genre, et des bêtisiers.
Le Roi de la pop se maria avec la fille du King.


1994 par Orange Mécanique

Et la mode dans tout ça ?
Les top-modèles s'appelaient Naomi, Claudia, Cindy, Linda, Christy, Stéphanie, Kate… Richard Avedon les immortalisera cette année là pour Gianni Versace, encore vivant.
Carla Bruni défilait pour les plus grands couturiers, et la France voyait apparaître un nouveau mannequin « tout en formes », Laetitia Casta.
Tom Ford présenta sa 1ère collection pour Gucci.
C’est le grand retour d’Adidas, la Gazelle redeviendra bientôt un bestseller, ainsi que la Stan Smith.
Nous portions pour la plupart des Dr Martens. Nos parents apprenaient un nouveau mot : "grunge". Je n'avais droit je crois qu'à un seul jean troué. Espérant que les autres s’automutilent pendant la nuit.
Quelle année !!! non ? Je n’ai pas assez d’un billet pour tarir ma mémoire...
1994, c’est pour finir, avant 1995… Et il s’en passera des choses !
Oasis revient notamment avec (What's the Story) Morning Glory ? et le single Wonderwall.
Pour le bonheur de tous, je publie le clip.
Car Messieurs Gallagher, vous étiez arrogants à souhait, mais talentueux, vous allez nous manquer…



Retour à La Une de Logo Paperblog