Magazine Humeur

Xavier Bertrand UM/Payable défenseur de l’électorat centriste

Publié le 06 septembre 2009 par Kamizole

xavier-bertrand-sans-etats-dame-face-aux-fachos.1252231310.jpgIl ne manque ni d’air ni d’assurance – normal, pour un ancien agent d’assurance ! – le gros Q.I. de l’UMP… qui accuse selon «20 minutes» François Bayrou de «trahir l’électorat centriste» ! En raison, bien évidemment de la main tendue par Marielle de Sarnez à la gauche lors des ateliers d’été organisés par Vincent Peillon et «L’espoir à gauche» à Marseille le 22 août 2009.

Démarche approuvée par François Bayrou le 28 août, lors de l’ouverture de l’université d’été du Modem à la Grande Motte : «J’approuve ceux qui veulent que les choses bougent et tout le monde sait que quand Marielle de Sarnez réfléchit, elle parle avec moi».

La réflexion n’est absolument pas vertu cardinale chez Xavier Bertrand. Il suffit de voir sur la photo l’air inspiré, les yeux au ciel – dont il attend sans doute quelque lueur ? – pour s’en convaincre. Ce n’est ni le «Penseur» de Rodin ni de personne, au demeurant.

Juste un petit roquet, la voix de son maître… Ne serait-ce pas lui qui aurait mordu le mollet de Frédéric Lefebvre ? il paraît qu’une blessure sur cette partie de son anatomie l’aurait empêché de participer ce week-end à l’université d’été de l’UMP – pour lui rappeler qu’un sous-fifre ne doit pas parler de malaise cardiaque à propos de Nicolas Sarkozy et que son insistance à vouloir être secrétaire d’Etat indisposerait grave le chef de meute.

Xavier Bertrand fait bien de s’inquiéter de «trahison» au sujet de l’électorat centriste. Il m’étonnerait fort que «l’ouverture» sarkoïdale à la droite extrêmement dure de Philippe de Villiers et des chasseurs de Frédéric Nihous y passe comme lettre à la poste…

Mais il n’en a cure, bien au contraire comme en témoigne un autre article de «20 minutes» Rapprochement UMP/Villiers: «Personne ne renonce à ses valeurs»… Le seul hic étant que les seules «valeurs» dont se puisse réclamer Xavier Bertrand sont contenues dans un porte-feuilles boursier.

Si c’est déjà plutôt rock n’roll dans la majorité – cette «ouverture» fait même bondir la très droitière et catho traditionaliste Christine Boutin ! c’est tout dire – et Jean-Marie Bockel, transfuge – gauche très modérée - du P.S. que sera-ce chez les électeurs de François Bayrou ?

Force m’est d’infliger à Xavier Bertrand une petite leçon de science politique et de démocratie : nul ne saurait jamais se prétendre «propriétaire» des voix de ses électeurs entre deux scrutins. Même si Nicolas Sarkozy se conduit comme s’il était toujours propriétaire de celles des 53 % qui l’ont porté à la magistrature suprême, quand bien même un certain nombre est depuis déjà 2008 en total désaccord avec la politique qu’il entend poursuivre à marche forcée : il s’assied carrément dessus !

Mais l’on objectera que Nicolas Sarkozy est un «cas» et qu’il n’est vraiment ni républicain ni démocrate et qu’il a une conception plutôt «personnelle» voire dictatoriale et tyrannique de l’exercice du pouvoir.

Dès lors, et compte-tenu de l’ouverture plus qu’à droite initiée par Nicolas Sarkozy dans le seul but de ratisser le plus large possible pour les élections régionales de 2010 et à terme pour assurer sa réélection en 2012, parler aujourd’hui «d’électorat centriste» ne veut plus rien dire alors même que la plupart des centristes «historiques» sont passés avec armes et bagages à l’UMP, juste pour des questions de gros sous, en pensant à leur réélection, et que Nicolas Sarkozy a débauché tous les ex-«mammouths» de la garde rapprochée de François Bayrou pour les mêmes raisons, le dernier en date étant à ma connaissance Michel Mercier, ex trésorier du Modem et patron de la fédération du Rhône… devenu depuis le dernier remaniement ministéreil sous-ministre à «l’espace rural»… A la soupe !

Comme je suis obstinée dans mes idées quand je les crois justes et que je défends depuis 2007 un rappro-chement avec le Modem – lequel, je le répéterai autant que de besoin n’a plus rien à voir avec l’ancienne UDF – dans une large coalition allant jusqu’au PC et aux altermondialistes conséquents – entendre ceux qui ne se perdent pas dans les fumeuses méandres du rêve d’un «grand soir» - en passant par les écologistes, je ne peux que me réjouir de l’actuelle position de François Bayrou et Marielle de Sarnez.

Et être totalement d’accord avec le récent éditorial de Laurent Joffrin dans Libération Affinités, écrit après les journées de «L’espoir à gauche» à Marseille ainsi que globalement avec Jean-François Kahn dans Marianne (n° 637 du 4 au 10 juillet 2009) dans un article au titre explicite : «Pour construire une alternative, osons les convergences républicaines»… Ce qu’a également exprimé José Bové aux journées d’été des Verts, s’interrogeant sur l’avenir d’Europe-Ecologie : «Pour battre Sarkozy, il faut réunir la gauche et les démocrates».

Si nous ne voulons pas bouffer du Sarko, sa politique anti-sociale et extrêmement délétère sur le plan des institutions républicaines jusqu’à nous étrangler aussi sûrement qu’avec de l’étouffe-chrétien, cela me paraît la seule démarche cohérente, positive, porteuse d’espoir et donc d’une dynamique qui permettrait de sortir l’opposition au sens large – itou les militants et l’électorat de gauche - du marasme actuel.

N’en déplaise aux psycho-rigides de gauche, du style Benoît Hamon : «Je ne conçois aucune alliance nationale avec le MoDem». Qu’il aille «groupusculer» autant qu’il veut avec Mélanchon et Besancenot au sein du NPA – Nouveau parti anticapitaliste que je traduis par «Nulle Part Ailleurs» ou le no man’s land de ceux qui n’entendent nullement construire mais se contenter de dénoncer au risque d’éternellement pratiquer la «politique du pire»… ce qui n’a jamais été ma manière de voir et ne le sera jamais. La Planète pauvre, celle où j’ai mon rond de serviette, en souffre suffisamment.

En un peu plus de deux ans nous avons déjà goûté à plus qu’un avant-goût du pire… Indigestion carabinée de Sarko… «Hou ! Là ! Hou ! Là !» comme dans Astérix et Cléopâtre (?)… Que sera-ce dans 3 ans ? Je ne saurais envisager les bras croisés que l’on nous remette le couvert pour 5 ans en 2012 ! Oui : Osons !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte