Magazine Société

283° La république en self-service.

Publié le 06 septembre 2009 par Jacques De Brethmas

.

On a beau observer l'actualité d'un œil investigateur, l'habileté avec laquelle le régime présente ses pilules et potions lui permet de faire passer des éléphants dans la cuisine sans qu'on y prenne garde.

Il a fallu que Frédéric Mitterrand, vous savez, celui qui n'a de gauche que le nom, qualifie la licence globale « d'utopie » pour que je me penche sur la manigance. Parce tout de même... Qualifier « d'utopie » la seule solution réaliste au problème de la redistribution aux ayant droits, c'est éluder la réalité et proposer de la chose une perception tronquée et déformée qui ne peut en aucun cas amener aux bonnes solutions.

Ce qui lui vaut une volée de bois verts de la presse compétente:

http://www.svmlemag.fr/actu/04826/lutopie_nest_pas_une_alternative_lhadopi_frederic_mitterrand_lors_de_la_presentation_de_sa_mission_creation_et_intern

http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39705765,00.htm?xtor=EPR-102

283°   La république en self-service.

Alors, j'épluche avec retard l'identité et la qualité des membres de la commission nommée par le ministre qui doit prochainement remettre un rapport lubrifiant censé faciliter la pénétration d'Hadopi le 20 septembre prochain au Palais Bourbon.

« Étonnez-moi » leur a dit le ministre... Superbe déclamation de tribun. Mais pas de danger! Les trois compères de la commission n'ont pas été choisis pour surprendre.

283°   La république en self-service.
Guillaume Cerutti, président de Sotheby's France, un spécialiste de l'œuvre d'art de grand prix déjà reconnue et cotée, a sans doute été choisi pour ses compétences en matières de création, de soutien aux jeunes artistes et sa capacité d'innovation culturelle et artistique?

Jacques Toubon n'a pas laissé rue de Valois d'autre souvenir que celui de ses pieds sur son bureau et de ses colères irascibles.

Patrick Zelnik a un profil autrement plus intéressant.

Son curriculum vitae en dit long sur les grandes et les petites raisons qui ont conduit à sa désignation.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Zelnik

Même s'il a parfois des lueurs de lucidité...

http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p2073/articles/a246739-patrick_zelnik_l_industrie_du_disque_a_tue_notre_desir_de_cd.html

il est quand même l'homme des maisons de disques...Directeur du marketing international chez Polydor, il devient fondateur de la branche européenne de Virgin, avant de créer sa propre maison de production et d'édition « de biens culturels », Naïve ».

«Biens culturels »...Il faut dire comme cela maintenant, pas seulement parce que le champ d'action de « Naïve » en particulier, mais aussi du reste de la profession s'étend de l'écrit à l'image en passant par le son, mais aussi et surtout parce que cette dénomination sous-tend que la culture est un « bien », et que par conséquent elle ne serait accessible qu'à ceux qui ont les moyens de l'acquérir.

Alors, deux choses:

D'abord, permettez-moi de vous conseiller la lecture de ce livre absolument décisif pour recadrer notre vision de la propriété intellectuelle en reprenant tout du bon côté et par le début.:

« Du bon usage de la piraterie » de Florent Latrive.

Vous pouvez le télécharger gratuitement -et légalement- à cette adresse:

http://www.freescape.eu.org/piraterie/complet.html

Ce qui ne vous empêche pas de l'acheter si vous voulez encourager l'auteur pour la qualité de son travail.

Ensuite, penchons-nous sur le catalogue de la maison « Naïve », section musique, pour y découvrir entre autres... les œuvres de Carla Bruni.

283°   La république en self-service.

Je vous avais bien dit que la compétence de son éditeur, Patrick Zelnick, était indispensable et incontournable à l'avènement de la loi Hadopi...

Je pensais « naïvement » que la constitution « normale » d'une commission impliquait qu'on y rassemblât sous la présidence d'une sommité neutre et objective, des représentants des diverses opinions concernées.

J'aurais compris que d'aucuns protestent si on avait nommé à cette présidence un pirate réputé, aussi, la nomination à ce poste d'un producteur bien en cour me semble tout aussi incongrue, mais là: personne ne dit rien!

Par contre, j'aurais trouvé normal que la commission compte un "pirate" parmi ses membres afin que toutes les opinions y soient considérées. Mais il n'en est rien...

Dans le petit monde des amis de la finance, on peut être juge et partie.

Mais dans le vaste monde des consommateurs, on est toujours niqués.

D'ailleurs, nos télévisions nous présentent habituellement, depuis certain incident mettant en scène un pauvre con qui passait par là, les visites de monsieur le Président comme des évènements trop polis pour être honnêtes.

283°   La république en self-service.

La RTBF (radio Télévision Belge Francophone) se pose aussi la question, mais elle, elle y répond.

L'Article:

http://www.rtbf.be/info/monde/france/non-personne-nest-plus-grand-que-le-president-francais-138770

et l'accès direct à la vidéo:

http://podvideo.rtbf.be/jt/092009/968-129-info__JT_050920091300__050920091300.flv

.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jacques De Brethmas 464 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine