Magazine Brico

Ma piscine naturelle à fin Aout 2009

Par Yann L'Hostis

Après un mois de vacances sur les bords du Maroni, je retrouve ma piscine naturelle et c’est l’occasion de faire un petit point sur la situation.

Première impression :

  • Les algues filamenteuses ont envahi les plantes oxygénantes et la zone des nénuphars.
  • L’eau dans la zone de baignade est très claire et on peut voir le fond de la piscine.

Fleurs.

Peu de fleurs dans mon bassin à cette saison. Les jussies, quelques épilobes et myosotis et aussi la menthe aquatique montrent des fleurs mais l’impression global est assez terne.

Jussie en fleur

Jussie en fleur

Point sur les plantations.

  • Epilobes : alors qu’on aurait tendance à considérer cette plante comme une mauvaise herbe (c’est ce je continue à faire dans les plates bandes de mon jardin), vu le prt de la plante, la couleur de sa fleur et la durée de la floraison, je trouve que cette plante peu considérée mérite vraiment sa place dans la lagune.
  • Nénuphars : non nénuphars n’auront pas donné beaucoup de fleurs cette année. Peut-être une dizaine de fleurs en juilet et c’est tout. Le feuillage a l’air de bien se porter.
  • Pontederia : j’avais planté 2 pieds dans la pouzzolane à la fin du mois de juillet et elles ne se sont pas du tout développées au mois d’aout pourtant bien chaud. Peut-être que la plantation dans la pouzzolane ne leur réussi pas ? Les Sagitaria très belles que j’ai aussi planté dans la pouzzolane ne se sont pas développées non plus.
  • Schyzostilus : alors qu’ils avaient éclairé l’arière saison de notre piscine l’an passé il semble que l’on ne verra pas ces belles fleurs cette année. Soit la plantation 100% pouzzolane, soit la profondeur de plantation (trop sous l’eau ?) soit la rudese de l’hiver passé ont eu raison de ma fleur préférée. Je vais aller en rechercher à Dadizele et essyer de les planter avec le collet au dessus du niveau de l’eau.

Faune :

  • Grenouille : le chat n’a pas réussi à attrapper toutes les grenouilles vertes du bassin. Elles se portent très bien. Beaucoup de petit bébé grenouille rousse dans la pelouse. Il semble qu’elles se cachent aux heures chaudes et il faut donc éviter de tondre la pelouse en fin d’après midi. Pas de tétards (à première vue) dans la piscine.
  • Insectes : quelques notonectes et larves d’éphémères mais beaucoup moins qu’au printemps. Globalement très peu d’insectes dans le milieu. Pas non plus de banc de daphnies.
  • Larves de moustiques : aucune contrairement à la même époque de l’an passé où le bassin n’avait qu’un mois d’existence et où les prédateurs n’étaient pas encore bien installés.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yann L'Hostis 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines