Magazine Politique

Saint-Pétersbourg défiguré par Gazprom ?

Publié le 06 septembre 2009 par Aurialie

La grande compagnie gazière Gazprom a l'ambition de construire l'Okhta centre, un important centre d'affaires sur les rives de la Néva, face à cathédrale Smolny à Saint-Pétersbourg, dans lequel se trouvera son siège social, une tour de 396m. A titre de comparaison, la tour Eiffel, avec son antenne, mesure 324m. Des voix s'élèvent à Saint-Pétersourg, mais aussi à l'Unesco, contre ce projet rompant l'harmonie architecturale de la ville et allant à l'encontre de la sauvegarde du centre historique.

Une pétition en ligne a donc été créée contre la construction de la tour Gazprom et rappelle les différentes violations du groupe en terme de respect des normes architecturales. Selon une loi de 2009, dans la zone où la tour sera construite, la hauteur maximale est fixée à 100m si la tour se trouve à l'intérieur de la zone et à 48m si elle se trouve à la limite de la zone. Et il n'est pas possible d'augmenter la taille d'un bâtiment par voie législative, ni de créer une commission civile officielle sans motif juste. Ce type de commission est organisé par la Commission d'exploitation du sol et de construction de Saint-Pétersbourg, et non pas par l'administration de la région.

Saint-Pétersbourg défiguré par Gazprom ?
Par ailleurs, la loi sur les zones de protection, entrée en vigueur le 15 mars 2009, inflige des restrictions à la construction encore plus rigides sur le territoire du quartier d'affaires de l'Okhta-centre. Selon elle, les bâtiments construits sur cette zone ne doivent pas être visibles des espaces municipaux ouverts, ne doivent pas excéder la hauteur des façades de la rue (dans le cas présent, 48 mètres), ne doivent pas dépasser les bâtiments municipaux dominants existants (par exemple, la cathédrale Smolny qui se trouve en face du chantier). La tour déformera donc inévitablement le panorama, protégé par la loi du centre historique de Saint-Pétersbourg. Et ceci est prouvé par des expertises indépendantes et des photomontages (dont un illustre le présent article).

Le groupe gazier ne respecte donc pas les lois ou règles votées récemment. Le projet semble toutefois soutenu par le gouverneur de la ville, Valentina Matvienko, sûrement plus intéressée par les entrées fiscales que par l'harmonie architecturale.

Une commission sur la hauteur de la tour s'est tout de même ouverte le 1er septembre pour 7 jours, il était donc important d'apposer sa signature sur la pétition et de faire entendre sa voix la semaine dernière. Résultat de la commission dans les jours à venir certainement.

Photo : Photomontage de la tour Gazprom à côté de la cathédrale Smolny (source Bashne.net)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aurialie 79 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines