Magazine Médias

Dollhouse [1x 11]

Publié le 07 septembre 2009 par Lulla

dollhouse

Briar Rose // 3 1oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_225260

   Je suis bien embêté. J'ai à la fois adoré et détesté cet épisode. Il oscillait sans arrêt entre le ridicule et la grande classe. Prenez le parallèle avec la Belle Au Bois Dormant. Ce n'était pas une mauvaise idée, ça aurait pu être poétique mais ça n'a pas fonctionné. Peut-être parce que la Belle n'avait pas le regard aguicheur d'Eliza Dushku ? Mais plus vraisemblablement parce que c'est mal écrit. Et venant de la part de Whedon et de son équipe, c'est triste. Je l'ai souvent dis et je le répéte : Whedon ne mérite pas qu'on le mette sur un tel piédestal. Il a fait de très bonnes choses mais pour moi ni Buffy ni Angel ne sont des chefs d'oeuvre. Quant à Firefly, je n'ai pas vu. Ca a l'air très (trop ?) original en tous cas. Pour en revenir à cet épisode de Dollhouse, tout ce qui a trait à la jeune fille dont s'occupe Echo est d'un ennui mortel et plombe tout le début. Ce n'est même pas émouvant. Quant à la dernière image, lorsque Echo et Alpha montent dans l'ascenseur, j'avais juste envie de me cacher. Entre la musique et les poses ridicules des deux acteurs, tout ce qui a été bâti au cours de l'épisode autour de la Belle et de son prince charmant a été réduit à néant.

   Ce qui m'a énormément gâché l'épisode aussi, c'est Ballard. Comme d'habitude j'ai envie de dire. Il est d'une bêtise... Et pourtant, j'ai cru qu'il allait se ressaisir. Son stratagème avec Mellie pour enfin localiser la dollhouse était ingénieux (il aurait pu y penser avant, certes) mais la facilité avec laquelle il entre dans le bâtiment m'a sidéré. Même les scénaristes de Prison Break se creusaient plus la tête ! Et puis je ne comprends toujours pas la fascination de Ballard pour Echo alors qu'il ne l'a vu que deux minutes dans une pauvre vidéo. Comme je ne comprends pas la fascination de l'ensemble des personnages pour Echo, la fascination de Whedon pour -les fesses et les seins de- Dushku, et puis ce passage où Ballard laisse Mellie/November comme une grosse merde pour lui préférer Echo. En plus, il est complètement con de vouloir sortir Echo alors qu'elle est dans son état de légume. Il comptait en faire quoi après ? Non mais quel crétin...

   Heureusement, il y a eu de bonnes choses aussi, à commencer par le choix d'Alan Tudyk dans le rôle d'Alpha. J'ai senti venir assez rapidement quelle était la véritable identité du personnage mais c'était globalement bien amené. Et puis quand il était encore gentil, il m'a fait beaucoup rire. Il avait un coté très irritant en même temps, à la Topher (est-ce vraiment un hasard ?). "Small World. I was in high school with Jenna Elfman !" / "Everybody farts"... Lorsqu'il devient méchant, c'est un peu plus difficile à croire, d'autant que je ne m'imaginais pas Alpha comme ça. Bon et puis ses propos au sujet du Dr Saunders étaient intéressants. Serait-elle une doll elle aussi ? Elle m'en a tout l'air ! Je regrette que Sierra ait été si peu présente et je regrette que Victor soit la seule doll mâle que l'on connaisse. L'acteur a fini par me convaincre avec le temps ceci dit.

vlcsnap_228235


// Bilan // J'ignore comment les scénaristes se débrouillent mais avec un potentiel fort, ils réussissent à tout gâcher à cause d'approximations et de remplissage, plus une légère tendance à tomber dans le ridicule. Dollhouse aurait pu être une excellente série...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog