Magazine

“Avatar”, vers une nouvelle dimension ?

Publié le 23 août 2009 par Kub3

James Cameron a dévoilé 15 minutes de son nouveau film ; plein les mirettes, plein les lunettes.

Mais l’Avatar Day méritait-il cette dénomination outrancière ? Le seul objectif poursuivi par le cinéaste devait sûrement être de créer le buzz autour d’une œuvre dont peu de gens ont jusqu’à maintenant entendu parler. Et puis, à film novateur, promotion novatrice : ainsi, le réalisateur de “Titanic” dévoilait ces quelques images d’”Avatar” le 21 août dernier dans une douzaine de cinémas de l’hexagone. Se devant d’être à l’affût, la rédaction de KUB3 a choisi le Gaumont des Champs-Elysées pour en (sa)voir davantage.

Il faudra attendre le 16 décembre pour en avoir le cœur net, mais une chose est certaine : “Avatar” s’annonce d’ores et déjà comme un film marquant dans l’histoire de la technologie cinématographique. Si le trailer disponible depuis la semaine dernière donne un très bref aperçu du résultat, il ne rend absolument pas compte de l’expérience que James Cameron entend faire vivre au spectateur : une immersion totale dans un nouveau monde en 3D, créé intégralement grâce aux possibilités de l’image de synthèse. Certains n’hésiteront d’ailleurs pas à y voir un procédé révolutionnaire (cf. les dossiers publiés par dvdrama – dont le premier se trouve ici), ce que les quelques extraits que nous avons pu visionner ne viennent pas démentir.

Le nez chaussé de nos lunettes spéciales, la projection débute par une brève introduction du réalisateur himself, ce dernier spécifiant au passage que toutes les images à venir seront tirées de la première moitié du film afin d’en conserver l’effet de surprise. Puis, quinze minutes d’extraits viennent déferler sur l’écran. On est logiquement surpris par la 3D, nécessitant un court temps d’adaptation. L’image perd légèrement en netteté ce qu’elle gagne en profondeur de champ et la finition des détails ne semble pas aussi précise que dans un film d’animation à la Pixar. Mais le rendu n’en est pas moins criant de réalisme, bien que le monde complètement virtuel empêche paradoxalement de nous en imprégner totalement - surtout pendant un quart d’heure de projection -. L’univers d’”Avatar” se rapproche à l’évidence du jeu vidéo, avec ses décors aux couleurs chatoyantes, incommensurables et intimistes à la fois. Sans conteste spectaculaire (quelques scènes s’annoncent vraiment impressionnantes), mais forcément un peu artificiel.

Ce premier aperçu du résultat reste cependant réussi, car prometteur. Les extraits visionnés donnent l’eau à la bouche sans pour autant subjuguer, et il ne pouvait en être autrement. Car c’est sur toute sa longueur (non divulguée à ce jour, même si l’on peut s’attendre à 3h de pellicule) qu’”Avatar” tiendra - ou non - ses promesses. Si le défi technique semble relever d’une certaine prouesse, le scénario devra développer des enjeux dramatiques suffisamment à la hauteur pour ne pas cantonner le film à une simple attraction. Réponse dans un peu moins de quatre mois.

“Avatar”, la bande annonce :


Crédit photo : © 20th Century Fox France

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kub3 1789 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte