Magazine Politique

La faillite inévitable de la belgique

Publié le 07 septembre 2009 par Mj1729

C'EST VRAI, LA FAILLITE INÉVITABLE DE LA BELGIQUE...?

vanrompuyverti300

Ne nous voilons pas la face comme dans un autre genre, si cette solution était aussi simple, mais nos politiciens sont responsables du déficit public, ils trichent sur la vérité des chiffres budgétaires que se soit par ambition personnelle ou pour servir la cause de l’indépendance flamande revendiquée, plus d’argent flamand au fédéral ; à quoi peuvent donc servir et nous mener de telles mensonges, notre politique n’est autre que suicidaire, pendant ce temps, ils font semblant de gouverner, mais ont de beaux postes trop bien rémunérés pour avoir mener l’Etat en si piteux résultat, ce sont les Belges qui vont trinquer comme d’habitude, eux les fossoyeurs du pays sont bien à l’abri… !

Il fallait bien qu’un ministre de l’Etat fédéral prenne enfin l’initiative de jeter le pavé dans la marre des "connards", ce ramassis de mauvais politiciens réunis en consensus du futur complot de la rage taxatrice, dont nous nous écroulons tous sous les charges grandissantes (il n’y a pas d’autres solutions que d’augmenter l’impôt, que de veines discussions puisqu’il n’y aura jamais plus de travail pour mieux répartir les impôts sur celui-ci, ils sont incapables de trouver les bons incitants pour en créer, il n’y a plus de climat de confiance dans notre pays), sans ignorer l’effet boule de neige des intérêts sur la dette publique, reporté chaque année (à politique inchangée, les déficits consécutifs seront marqués chaque fois de plus de 7 pc du produit intérieur brut (PIB) (+ 25 milliards d'euros par an) et la dette dépassera même, en 2020, le record de 1993, soit 137 pc du PIB, la ruine programmée du pays et grâce à eux…).

pict_192332

Comment vont-ils y arriver ?

Par la méthode de l’ "électrochoc" des candides que nous sommes, en semant la peur au sein de l’opinion public, en prétextant des déclarations fortes du type "Toute la Belgique est en faillite"ou"Tout le monde doit faire des efforts. Autant les banques que les soins de santé", surtout auprès des contribuables, du moment que l’on ne touche à leurs dépenses et niveau de vie somptueux de politiciens irresponsables.


495023

À une semaine de la rentrée politique, c’était donc bien prévu que le débat budgétaire s’envenimerait entre les partenaires de la majorité fédérale et les propos alarmistes ont été bien scandés par le ministre du Budget Guy Vanhengel (libéral flamand de l’Open VLD) qui a été désigné pour jouer l’intrigue du "sauve qui peut", qui d’autres d’ailleurs l’auraitfait à sa place, tout de même pas le PS ou le MR ?

Qui d’autre mieux placé que lui, pour prétendre ce que tous les citoyens ne devraient pas ignorer et savent déjà : « la Belgique est en faillite, virtuelle »…Oh, je dirais faillite "tout court", le budget de l’Etat est dans le rouge depuis belle lurette avec ces 25 milliards d’euros de déficit actuel qui ne font que grimper annuellement et les chiffres de demain seront encore différents et plus édifiants, le trou devient béant à chaque intervention de nos politiciens, du n’importe quoi… !

 

495876

Où vont-ils trouver l’argent pour boucher les trous, ces ministres fédéraux qui n’arrivent pas à se mettre d’accord sur la même version de la situation financière alarmante qui nous préoccupe et sur les chiffres de la faillite de la Belgique ?

Pour les économies, peut-être saper le budget par la suppression des dépenses et des postes de ministres, députés,etc, surnuméraires ; plus qu’une révolution du Budget national, une révolution de la politique de gouvernance, en centralisant le pouvoir autour d’une Belgique unitaire pour redonner assise à l’Etat pour que la Belgique aille mieux et se repositionne sur les marchés internationaux qu’elle continue à perdre, faute d’une politique de redressement et menée en dérision!

 

art_81771

Avec la gestion de l’Etat par nos hommes politiques, il n’y a pas de quoi s’étonner, car ils mentent tous, qu’ils soient au pouvoir ou dans l’opposition, ce n’est plus un secret de polichinelle pour personne et aucun avis d’experts économistes supplémentaires ne contredira la situation catastrophique des finances belges et de son marasme économique par tant de déliquescence du pouvoir, d’irresponsabilités et d’incapacité de ces derniers, il n’y a que la socialiste Laurette Onkelinx qui veut faire payer la crise aux banques, que tous au gouvernement ont engendré depuis plus d’une décennie de mauvaise gouvernance, pour oser prétendre le contraire et croire encore que le socialisme existe pour soutenir les gens… !

media_xl_1454451

Même l’ancien ministre du Budget wallon y a joué un rôle exutoire et conspirateur, le socialiste Michel Daerden est parti avec les données du budget wallon (son fameux simulateur de données qu’il aurait détruit sans doute pour dissimuler les chiffres effrayants) empêchant le nouvel exécutif de travailler sur les vrais chiffres, mais cette comédie dure depuis toujours , même le ministre-président de la Région wallonne Rudy Demotte n’aurait pas accès aux chiffres du budget (d’où un coût supplémentaire sur nos deniers de 30.000 euros pour une expertise du Budget wallon) ; si c’est comme cela que nos Budgets sont suivis, il n’y a pas de quoi s’étonner de la faillite du pays.

Il faut s’inquiéter de ce qu’il fera aux pensions comme nouveau ministre des Pensions (avec un déficit annuel d’au moins 700.000 euros sans restriction budgétaire du coût de l’Etat) pour le paiement de celles-ci dans les temps proches, une telle attitude ni plus ni moins scandaleuse ne peut qu’affirmer les déclarations de Vanhengel.

Les socialistes, encore à la tête de la Communauté française, ne font que travestir les réalités de la situation de l’endettement du pays et ils ne font rien pour y remédier…

 

media_xl_1454280

« Merci » aux PS d’Elio Di Rupo qui poursuit les mensonges de ce gouvernement Van Rompuy taxé d’illégitime (lui qui ne voulait plus gouverner ce foutu pays), il a beau dire « MERCI »à la "grand messe" socialiste de ce dimanche au Parc Paradisio, le rapprochement avec les pies voleuses est de circonstance dans la ménagerie de ces fameux volatiles auprès desquels l’on compte nos brillants politiciens, histoire de faire un rapprochement avec l’oisiveté des militants et électeurs combien naïfs, qui s’obstinent à suivre leur leader de pacotille, qui n’a pas encore été déplumé aux dernières élections et qui ose s’attaquer à la droite et son capitalisme débridé dont il en a été le complice durant tant d’années.

Nous (Laurette Onkelinx, Didier Reynders et Joëlle Milquet) faire croire que les banques qui ont été sauvées de la faillite par l’Etat belge vont demain assurer sa pérennité et la relance, est bien plus grave que les déclarations correctes du ministre du Budget Guy Vanhengel, eux qui ont plombé toutes les rentrées fiscales dans des politiques inégalitaires du gaspillage depuis leurs cabinets et montages financiers douteux avec leurs cabinets bidons de consultance et d’études, les détournements des fonds publics dans des asbls à l’image de leur propre culture politicienne ponctionnant des masses de subsides gonflés à en perdre raison et leur entourloupe "particratique" pour favoriser les cumuls des mandats en tout genre, depuis les institutions communales et para-communales en passant par les inter-régionales et intercommunales…

Quelles leçons, ces oiseaux de mauvais augure, peuvent-ils donner aux banques, sans lesquelles ils n’obtiendraient ces financements à porter sur la dette publique cumulée et sur le dos des générations futures, est-ce cela la moralité politicienne d’aujourd’hui, de nos partis ?

Guy Vanhengel a au moins eu la finesse d’esprit de parler vrai, de dire tout haut ce que ses partenaires n’osent avouer et de révéler enfin la vérité, rester au pouvoir et s’occuper de l’Etat et des gens, c’est autre chose, il n’y a que les socialistes et autres faux-fuyants humanistes, écolos et MR pour pervertir la domination d’un système dépensier à outrance, ayant participé à l’évasion fiscale des nantis soutenus par leurs colistiers libéraux du MR, du président à vie Didier Reynders, vers les paradis fiscaux et à la hauteur de la folie destructrice du capitalisme, auxquels ils ont tous participé et développé, politiciens flamands compris, sans compter que la Belgique a été bradée à l’étranger par toutes leurs manigances irresponsables et irrespectueuses de la population, il ne reste plus que les misères à gérer sans manoeuvre et les camouflets systématiques de leurs mensonges pour continuer à se réserver une part du gâteau Belgique, la S.A Belgiquetout en poursuivant leurs jeux de dupes menés à leurs seuls profits…  !

Oui, la Belgique est bien en faillite et ils auront à répondre de leurs crimes insensés, leurs complaisances dans la fin recherchée et programmée de longue date du pays, contre les Belges qui ont voté cependant pour eux, les perroquets de Paradisio.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mj1729 60 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines