Magazine Société

Les Francais sont nuls en anglais!

Publié le 07 septembre 2009 par Ludovic
Je le savais deja, a force de voir mes compatriotes debarquer et ne pas savoir aligner deux mots ou ne pas connaitre le vocabulaire courant, tout en sachant tres bien les regles gramaticales. Pour moi le systeme a tout faux:
- on se focalise sur la grammaire
- il y a tres peu de conversation en classe
Si je suis mauvaise langue, je dirait qu'il y a beaucoup de profs d'anglais qui ne parlent pas bien anglais...
C'est a mon sens un handicap grave pour les jeunes diplomes -une preuve de plus de la sclerose du systeme tant decriee par La Lime...
Un article, publie par LeMonde.fr (dans leur serie sur Douze idées reçues sur l'école) et repris par Capital cite une enquete ETS Global, la firme qui administre le TOIEC et le TOEFL:
Seuls 28 % des lycéens sont au niveau attendu par les programmes de terminale en anglais. [...] le niveau moyen des locuteurs hexagonaux correspond à "une maîtrise minimum de la langue ne permettant pas d'envisager sereinement d'aller vivre à l'étranger, ou tout simplement de travailler sereinement avec des collègues anglo-saxons".

Jusqu'en classe de seconde, les élèves progressent. C'est après que s'opère un décrochage qu'ils ne récupèrent jamais. Pas même durant leurs études supérieures. C'est donc un anglais assez rudimentaire qui s'échange dans l'enseignement supérieur. Depuis les formations courtes (BTS ou DUT) jusqu'au doctorat. "Parmi les doctorants, 45 % n'arriveront jamais à rattraper leur retard", précise-t-on chez ETS France. A deux exceptions près : les jeunes qui étudient en école de commerce et en école d'ingénieurs. Là, une majorité atteignent un niveau d'"utilisateur avancé indépendant".

Sauf que je connais des eleves sortis d'ecole de commerce ne sachant pas parler anglais.
Pour le Toefl (Test of english as a foreign language) qui permet en effet de postuler dans des universités américaines, la France se classe 69e sur 109 pays ou 25e dans la liste des 43 Etats européens.
NB: impossible de trouver cette etude sur le site d'ETS Global, qui n'ont pas visiblement de service presse tres performant ni contactable. Mauvais point donc. Mais il y a des elements de reponse ici.
Cela m'afflige et je postule dans ce post que ne pas parler anglais au XXIe siecle c'est etre illetre a l'ere du web 2.0: Transmanches: Localisation

Tags: France, anglais, enseigmement, jeunes, transmanches.blog, emploi

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ludovic 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine