Magazine France

L'idéologie, c'est les autres

Publié le 07 septembre 2009 par Roman Bernard
L'idée de cet article me trotte dans la tête depuis que le Chafouin m'a dit ceci :
Démanteler les systèmes de protection sociale? Si c'est pas de l'idéologie, ça...

Il commentait ainsi ma recension du film Welcome, dans laquelle j'écrivais ceci, sur l'immigration autonome :

Tant que prévaudra l'hésitation obstinée des États européens entre une immigration zéro et une immigration sans condition, qui sont deux impasses, tant que le remède envisagé consistera, comme sont en train de l'imaginer les différents ministères de l'immigration en Europe, en une « immigration choisie » qui est moins une troisième voie qu'une troisième impasse, les problèmes réels décrits par Philippe Lioret dans Welcome perdureront, et s'aggraveront. Dans le contexte actuel, qui est celui de frontières « semi-poreuses », délimitant des espaces aux richesses fort diverses, la solution ne peut venir que d'une immigration économiquement autonome, qui ne puisse tirer ses revenus que de son seul travail, et non plus de la redistribution sociale.
La mondialisation appelle les États européens à démanteler progressivement leurs systèmes de protection sociale. Cette nécessité, que ne contredit aucunement la crise actuelle, ne semble pourtant pas avoir été vraiment intégrée par les gouvernements.

Au commentaire du Chafouin, j'avais répondu ceci, passablement agacé :

Je suis en effet dans l'idéologie quand je propose de démanteler les systèmes de protection sociale, tout comme tu l'es quand tu proposes de les sauvegarder. L'idéologie n'est pas à sens unique, mon cher Chafouin. Mais j'assume pour ma part mon côté idéologue, ce que je sens moins chez toi...

À la réflexion, je ne suis pas très satisfait de ma réponse. Car dans un pays aussi politisé que la France (relativement aux autres pays occidentaux, et ce malgré une nette tendance à la dépolitisation depuis la fin de la Guerre froide), il est assez paradoxal que l'on puisse se voir reprocher d'être un « idéologue » alors même que l'idéologie politique dominante est omniprésente. L'idéologie, c'est les autres, et c'est surtout ceux qui refusent le statu quo (partis de droite, voire de gauche qualifiés d'« extrêmes » par les partis de gouvernement, catholiques désirant mettre un terme au relativisme moral qui prévaut depuis plusieurs décennies, libéraux voulant rompre avec l'étatisme et le socialisme, etc.). Dès lors que l'on prétend suivre une autre voie que celle tracée par l'idéologie dominante, qui est tellement partout qu'on ne la voit plus nulle part, on est taxé d'idéologie. Pourtant, la voie alternative que l'on propose, hétérodoxe, ne s'apparente à aucun système idéologique.
Car il n'y a rien d'idéologique à proposer le démantèlement de l'assistanat social, attendu que celui-ci n'a rien de naturel, et qu'il est le résultat d'un processus, lui, bien idéologique : la socialisation, intervenue à la Libération. Toute personne, depuis, qui en contesterait le bien-fondé serait un idéologue, et pas celui qui, au contraire, justifierait de conserver ce système et les idées qui ont présidé à sa mise en place. C'est une fois de plus à celui qui refuse l'État social de motiver sa désapprobation, et non au conservateur de l'état de fait actuel de le justifier.
Renverser cette vision des choses est le principal défi rhétorique (sur lequel Maxime Zjelinski et moi sommes en train de réfléchir) que les tenants du changement ont à relever. Puisque, pour chaque camp, le camp adverse est composé d'idéologues, puisqu'une démarche assumée comme idéologique est de plus en plus condamnée à l'impuissance politique, il nous faudra réussir à démontrer que les défenseurs du statu quo sont les idéologues qu'ils accusent leurs adversaires d'être. Il faudra, dans le même temps, se tenir à l'écart des clivages partisans, notamment en refusant désormais le clivage gauche-droite. L'échec manifeste du sarkozysme devrait faciliter cette évolution.
Roman Bernard

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Roman Bernard 428 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte