Magazine Caricatures

EADS : Parapluie ne pare plus grand-chose…

Publié le 12 octobre 2007 par Marc Vasseur
Aujourd’hui j’ai décidé de mettre mon habit compassionnel, de me muer en saint-bernard (à l’alcool fort…) de ministre en perdition, en protecteur à l’écoute d’autrui… rien de moins…   De tout mon corps et de mon âme, je compatis à ce qu’a dû ressentir notre ministre de l’économie, Madame Christine Lagarde, lors de son audition devant les sénateurs pour l’affaire d’Etat EADS…   Oui comment pouvait il en être autrement… imaginez vous, un seul instant, déclarer que « l’Etat est irréprochable » devant des sénateurs… qui lisent le Canard Enchaîné de ce mercredi… ça doit être un sale moment de solitude… d’autant que depuis quelques semaines… ce n’est pas vraiment joyeux, joyeux…   Je ne doute pas un instant de sa bonne foi… comment remettre en cause une enquête interne… et sans abuser de la métaphore alcoolique… c’est un peu comme si on demandait à un poivrot de mener une enquête sur l’un des compagnons de beuverie… je vois bien l’échange serré… genre :   -   L’alcoolique enquêteur :   « est ce que tu bois ? » -   L’alcoolique suspecté :   « non, un verre à la fois » -   L’alcoolique enquêteur :   « ah ben comme moi en fait ! » -   L’alcoolique suspecté :   « on arrose ça ? » -   L’alcoolique enquêteur :   « la première est pour moi et on ne marche pas sur une jambe !» -   L’alcoolique suspecté :   « ben oui, un mille patte ça marche par paire  »...   Oui, très franchement… je plains notre Ministre compétente… en même temps, il n’est pas facile de succéder à Thierry Breton… sorte de « saintcrétisme » de la morale, de la vertu et de l’efficacité… et je ne voudrais surtout pas sombrer dans l’affirmation… forcément méchante… du «Ou il ment ou il est incompétent… les deux mon général »… point de ça ici… j’ai trop de respect pour les institutions et davantage encore pour ses éminents représentants…. Ahhh ça… vous alliez voir ce que vous alliez voir avec ces dirigeants issus du privé à la tête de l’économie française… jalousés jusqu’aux confins de l’Univers… rien de moins… comme Arnaud « frère de Nicolas Sarkozy » Lagardère… « Ou il est malhonnête ou il est incompétent… ben pareil que l’autre mon général »…   Enfin tout cela montre que notre capitalisme national est en bonne santé et ce n’est pas l’affaire Gautier-Sauvagnac qui pourra démontrer le contraire… d’ailleurs d’après une hypothèse (très fort ce truc…)… c’est les syndicats qui l’ont forcé à sortir quelques millions de fraîche… pas mal l’inversion des rôles… lui n’est qu’une victime… comme toujours… et ce n’est pas Laurence Parisot qui va le contredire… ben non… l’UIMM est l’un des plus gros contributeurs du Medef… limite à faire la pluie et le beau temps de l’organisation…   On comprend mieux pourquoi notre Dieu, pardon notre Président, veut aller vite sur la dépénalisation des affaires… c’est pour aider les syndicats… car en fait toutes ces histoires n’ont qu’une seule origine… Les syndicats… vraiment si ils n’existaient pas, il n’y aurait plus de problème… et le libéralisme français pourrait se déployer sans contrainte, libre, transparent, fluide… tout simplement Bon… une piste pour la commission Attali sur les freins à la croissance ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marc Vasseur 262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte