Magazine Sport

Gérardmer, le temple du triathlon

Publié le 07 septembre 2009 par Sierrafox

Pour son retour à la compétition, le Vitrollais François Chabaud signe un bel exploit sur le XL,
chez les femmes la Néerlandaise Eva Janssen s’impose à quelques mètres de l’arrivée.
Le Parisien Bertrand Billard et la Cessonnaise Alexandra Louison, vainqueurs du DO.

La montée de la Raye pour le athlètes du Triathlon DO de Gérardmer © Christophe Guiard

Avec 3.420 athlètes au départ à Gérardmer pour plonger, pédaler et courir lors du premier week-end de septembre (les 5 et 6), des spectateurs venus par milliers encourager les stars de la discipline, dans un cadre naturel majestueux, un lac avec une eau à 19°C, un soleil omniprésent ce dimanche malgré les fraîcheurs matinales, la 21ème édition du Triathlon de Gérardmer, avec un nouveau format plus court et plus dense pour son triathlon XL, a une nouvelle fois permis de mesurer l’attrait pour le triple effort. La Perle des Vosges confirme sa place de leader européen du triathlon tant d’un point de vue sportif, du spectacle, que de l’organisation sans faille.

La montée de la Raye pour le athlètes du Triathlon DO de Gérardmer © Christophe Guiard

Sur le XL, le Vitrollais François Chabaud signe un superbe exploit pour son retour à la compétition, chez les femmes, la Néerlandaise Eva Janssen s’impose à quelques mètres de l’arrivée.

François Chabaud a donné le coup d’envoi d’un week-end durant lequel la ville de Gérardmer a vu défiler 3.420 athlètes en remportant, le jour de ses 38 ans, le Triathlon XL de Gérardmer en 4h25’05’’, empochant au passage sa qualification pour les prochains Championnats du Monde LD 2009, qui se dérouleront à Perth, en Australie, le 25 octobre prochain.

Le départ du Triathlon XL de Gérardmer © Christophe Guiard

C'est par un temps léger que 1.000 athlètes s’élancent samedi matin sur le nouveau Triathlon XL de Gérardmer comprenant 1,9km de natation, 93km de vélo et 21km de course à pied. Un groupe de quatre hommes se fait la belle à l’issue de la natation : le favori australien Pete Jacobs (sorti en 22'36) entraîne dans son sillage trois Français, le Pisciacais Charly Loisel et les Beauvaisiens Sylvain Sudrie et Stephan Bignet. Derrière ce quatuor, le Messin Benjamin Pernet et le Beauvaisien Samuel Pierreclaud pointent à une quarantaine de secondes. Viennent ensuite l'Aixois Sébastien Berlier, le Vitrollais François Chabaud, blessé en début de saison par une aponévrosite plantaire, en 7ème position, le Dijonnais GIlles Reboul et le Britannique Joe Gambles, tenant du titre à Gérardmer, à 2'15. Sylvain Sudrie et Charly Loisel se détachent dès le début du parcours vélo. Après la première ascension du col des Feignes, ils possèdent déjà 35'' d’avance sur Stephan Bignet et 1'30 sur Pete Jacobs. Accroissant son avance au fil des tours, le duo de tête boucle le premier tour avec 1'45 d'avance sur Bignet suivi de très près par Gambles, Jacobs et Chabaud. Lors de la 2ème boucle, c’est l’effondrement de Stephan Bignet et de Pete Jacobs. Dans l'ultime tour, Charly Loisel décide d'accélérer le rythme. Sylvain Sudrie ne tente pas de lui résister. Le Pisciacais rejoint le parc à vélo avec 48'' d'avance sur le Beauvaisien. François Chabaud, auteur d'un magnifique chrono à vélo est 3ème avant d’aborder la course à pied, ne concédant que 1'20 de retard. Pointé à 3'32, Joe Gambles est le seul à pouvoir encore espérer troubler la quiétude des trois premiers. Alors que l'on s'attend à voir Sylvain Sudrie prendre le large, c'est au contraire François Chabaud qui grappille du temps dès les premiers kilomètres pédestres. À la fin de la première boucle, le Vitrollais n’est plus qu'à une minute, et à 40'' à la fin de la deuxième. C'est très logiquement que le Provençal dépose le Picard à 5km du but. Le nouveau roi de Gérardmer, a construit sa victoire sur l’expérience. Deux minutesplus tard, Sylvain Sudrie rallie la ligne dans un état de fatigue assez avancé, suivi par le

Arrivée de François Chabaud (FRA - en jaune), vainqueur du Triathlon XL de Gérardmer © Christophe Guiard

Britannique Joe Gambles, vainqueur l’an passé. A l’issue de son triomphe, François Chabaud, tout en joie, s’explique « C’était vraiment un parcours très difficile et exigeant. Il demandait beaucoup de ressources. J’en avais et cela m’a réussi ! Quand je suis sorti de l’eau en septième position, je n’étais pas trop inquiet. Je savais qu’il y avait un groupe de bons nageurs qui allait nous prendre autour de deux minutes. Après, sur le parcours à vélo, il fallait rester concentré et avoir de l’énergie. Ensuite, le parcours en course à pied me convenait. A quatre ou cinq kilomètres de l’arrivée, j’ai réussi à doubler Sylvain, parti très vite en course à pied. Par rapport à la blessure que j’ai eue, je eu du mal à le suivre, au début. De quinze secondes de retard, je suis rapidement passé à une minute. Il mettait beaucoup de vitesse et je ne pouvais pas faire plus. J’avais quand même un bon rythme et je me sentais capable de le maintenir un bon moment. Je suis longtemps resté à une minute de Sylvain et cela l’a mis sous pression. Ça a payé et à un moment, j’ai vu qu’il craquait. J’aime ce genre de scénario. Ça me transcende et je suis allé chercher Sylvain ! Je suis vraiment heureux, car je fête aujourd’hui mes 38 ans. En l’emportant, je me suis fait un gros cadeau. C’est aussi une belle satisfaction, car je sors de sept mois de convalescence. Revenir de cette manière, c’est un grand moment dans ma carrière, c’est vraiment super. Gérardmer, c’était ma compétition de reprise, mise à part deux sprints fin juin, où je pouvais à peine courir une heure. J’ai pris mon mal en patience et je me suis bien préparé. Sur mon calendrier, j’avais mis une croix à la date de Gérardmer… » Pour Sudrie le scénario est différent « A pied, j’ai réussi à partir très vite, peut-être un peu trop vite et j’ai craqué dans le dernier tour, je n’avais plus rien et les jambes trop lourdes. Mais je suis encore jeune dans la discipline et ce n’est que mon troisième triathlon Longue Distance. Gérardmer est quand même l’un des plus “coton” à courir. Je suis bien sûr déçu de ne pas avoir gagné, mais je suis surtout satisfait d’avoir été aux avant-postes tout au long de la course. Gérardmer, c’était un point de passage avant les championnats du monde. C’est un bon repère. J’ai gagné deux fois le Courte Distance ici en réalisant le record de l’épreuve. Pour changer, j’ai eu envie de tenter le Longue Distance. Sur ce parcours, il faut toujours être à la relance et ne jamais rien lâcher. C’est une vraie course de costauds ». Pour le Britannique Joe Gambles, vainqueur de l’épreuve en 2008 « François Chabaud et Sylvain Sudrie étaient vraiment très forts aujourd’hui. Je n’ai pas fait un aussi bon résultat que l’an dernier puisque j’avais gagné, mais je suis quand même content d’être de nouveau sur le podium. Je me suis bien amusé. Le public était très enthousiaste même s’il a un peu plus encouragé les Français ! ».

Le départ du Triathlon XL de Gérardmer © Christophe Guiard
Arrivée de
François Chabaud (FRA - en jaune), vainqueur du Triathlon XL de Gérardmer © Christophe Guiard

Arrivée de Eva janssen (NED - en noir et orange), vainqueur du Triathlon XL de Gérardmer © Christophe Guiard

Chez les femmes, vainqueur de l’épreuve en 2007, seconde en 2008, Delphine Pelletier, dotée d'une avance de 5’18’’ à la fin du vélo mène la course, mais à pied à 4km de l’arrivée à bout de force, elle offre la victoire à la Néerlandaise Eva Janssen qui termine en 5h06’47’’. La Beauvaisienne passe la ligne 6’29’’ plus tard, s’effondrant dès la ligne d’arrivée franchie, la Suissesse Sibylle Matter, termine sur ses talons à 38''. La Néerlandaise Eva Janssen, vainqueur de l’épreuve chez les femmes, toute surprise, s’exprime dans un français impeccable « La natation, c’est toujours une épreuve difficile pour moi. Je suis sorti de l’eau en cinquième position. Le vélo, cela a été dur aussi, car j’ai eu très froid, notamment dans les descentes. C’est de ma faute, car je ne me suis pas assez couverte, je n’avais pas de gilet. Pourtant, j’étais deuxième avant de commencer la course à pied. Je ne pensais pas que ça allait être possible de revenir sur Delphine, car j’avais cinq minutes de retard sur elle et à trois kilomètres de l’arrivée, j’ai vu que je la rattrapais et qu’elle n’allait pas bien du tout. C’est incroyable, car c’est seulement la deuxième fois que je fais une course de cette distance ! J’ai plus l’habitude des triathlons distance olympique. C’est pour cette raison que, dans le dernier tour en course à pied, j’avais peur de ne pas tenir. Plus de cinq heures d’effort, c’est quelque chose que je n’avais encore jamais fait ! »

Arrivée de Eva janssen (NED - en noir et orange), vainqueur du Triathlon XL de Gérardmer © Christophe Guiard

Sur le Distance Olympique, le Meusien Bertrand Billard et la Cessonnaise Alexandra Louison remporte l’épreuve grâce au vélo.

Arrivée de Bertrand Billard (FRA - en bleu), vainqueur du Triathlon DO de Gérardmer © Christophe Guiard

Le Distance Olympique avec 650 athlètes au départ, ce dimanche, s'est déroulé sous un beau soleil devant un public encore plus nombreux. Le DO a vu les succès de Bertrand Billard du Team Lagardère Paris, en 2h05’24’’ et de la Cessonnaise Alexandra Louison en 2h24’09’’. Parti à vélo avec 40'' de retard sur les meilleurs nageurs, le Français Jordan Rouyer et l’Australien Ben Allen, Bertrand Billard revient sur la tête de course avant de déposer ses rivaux dès la première bosse. Dès la fin de la première des trois boucles, le Meusien possède une avance d'une minute sur le Messin Anthony Pannier et les Montluçonnais Nicolas Becker et le Vichyssois Yohann Vincent, 1'24 sur le Pisciacais Cyril Moreau et le Messin Jordan Rouyer, 2' sur le Vésulien Cyril Viennot et le Pisciacais Brice Daubord. Peu de temps auparavant, le Raphaëlois Karl Shaw abandonne sur chute. Bertrand Billard ne fait qu'accroître son avance au fil des tours. Il pose finalement le vélo avec 2'43 d’avance sur Pannier, Becker et Rouyer. Évitant la chute de peu, Yohann Vincent (Montluçon Triathlon) concède 32'' sur ce groupe en fin de parcours. Malgré une belle course à pied, Yohann VIncent ne peut revenir sur Bertrand Billard. C’est en solitaire que le jeune Billard, 22 ans franchit victorieux la ligne, après 2h05’24’’ suivi de Yohann Vincent à 51 secondes après avoir parcouru 1,5km en natation, 40km à vélo empruntant la montée de la Raye et ses passages à 15% à trois reprises et 11km à pied, « j’ai tout misé sur le parcours à vélo et grâce à mon avance, j’ai réussi à gérer la course à pied, j’aurai très bien pu craquer lors de la course à pied et reculer à la cinquième ou sixième place… Cette arrivée de Gérardmer, elle est vraiment exceptionnelle ! On ne voit ça sur aucun autre triathlon. Quand je me suis retrouvé en tête, je n’avais qu’une envie : arriver seul pour pouvoir profiter d’une telle ambiance ». Yohann Vincent : « Il m’a manqué un peu de fraicheur. J’ai eu une saison très longue avec beaucoup de déplacements. Je suis satisfait de ma deuxième place. Je suis surtout un habitué des courses avec drafting - où les cyclistes ont droit de rouler en peloton - et je n’ai pas trop l’habitude des efforts solitaires. Gérardmer, c’est une super course. On manque d’épreuves comme celle-là en France. Je tire un grand coup de chapeau aux organisateurs. Ils ont su tracer un parcours sélectif. A vélo et en course à pied, on avait de superbes paysages et, en plus, le temps était de la partie. Et l’ambiance, ici, c’était de la folie ! » Le favori de l’épreuve Nicolas Becker, second en 2008, n’a jamais pu se mêler à la lutte pour la victoire, il termine 3ème sur un parcours très exigeant physiquement. « Chaque année à Gérardmer, je serre les dents. J’avoue que c’est un des parcours les plus durs et les plus jolis de France… Bertrand Billard, on connaît son niveau. Il est super fort dans les bosses. Il nous a presque mis trois minutes à vélo. Pourtant, on n’a pas vraiment rigolé derrière et on a bien roulé. A mon avis, j’ai fait une saison moyenne alors j’ai de quoi être content de ma troisième place. Et ici à Gérardmer, cela a une grosse valeur ».

Arrivée de Bertrand Billard (FRA - en bleu), vainqueur du Triathlon DO de Gérardmer © Christophe Guiard

Arrivée de Renate Forstner (SUI, en bleu), vainqueur du Triathlon DO de Gérardmer © Christophe Guiard

La lutte chez les femmes a aussi été intense, à l’image de Bertrand Billard, c’est sur le parcours à vélo que la Cessonnaise Alexandra Louison (TOC Cesson-Sévigné) a construit son succès. Sorties les premières de l'eau, la Française Camille Donat (Parthenay) et l’Allemande Renate Forstner (Wingersheim) ne tiennent pas la distance à vélo. À la fin du vélo, elles sont trois en lice pour la victoire : la Suissesse Renata Bucher, la Cessonnaise Alexandra Louison et la Castelroussine Carole Péon qui se tiennent en quinze secondes. C'est finalement Alexandra Louison qui, portée dans les moments difficiles par un public nombreux, a le dernier mot avec seulement 25 secondes d'avance sur la vice-championne de France, avec au passage un coup de pouce du destin puisque Carole Péon (TC Châteauroux 36), sa future dauphine, est victime d’un incident mécanique lors du parcours à vélo juste après la dernière montée de la Rayée. « Elle est revenue fort puisqu’elle ne comptait que quinze secondes de retard avant la course à pied, mais j’ai réussi à résister. Le parcours vélo me convient super bien avec une ambiance de folie dans la montée, finalement on ne la sent pas trop, elle est moins dure avec tous les encouragements du public. Après le parcours à pied est très dur aussi, mais toujours beaucoup de monde pour nous soutenir », explique Alexandra Louison, surprise de se retrouver à pareille fête, elle qui est plutôt habituée aux longues distances.

Arrivée de Renate Forstner (SUI, en bleu), vainqueur du Triathlon DO de Gérardmer © Christophe Guiard

Seule étape française qualificative pour l’Escape from Alcatraz Triathlon 2010, le DO de Gérardmer a permis à 48 athlètes de se qualifier pour cette course prestigieuse, dont le départ en juin 2010 de la prison d’Alcatraz du nom de l’île, offre de superbes paysages sur la baie de San Francisco et le Golden Gate.

Arrivée de Gilles ricot (FRA - en blanc et noir), vainqueur du Triathlon Découverte de Gérardmer © Christophe Guiard

Pour les amateurs, les néophytes et les enfants, des trophées ont été remis sur des triathlons comportant des distances plus accessibles.

 750 amateurs et néophytes ont pris le départ du Triathlon Découverte comprenant 500m de nage, 20km de vélo, 5,5km de course à pied, remporté chez les garçons en 1h00’24’’ par le Messin Charles Martin et chez les filles par Valentine Genewe en 1h02’41’’, tous deux âgés de 18 ans. Du côté des plus jeunes, 300 ont pris le départ, la jeune Amber Rombaut (11 ans) s’impose sur le Mini-Trikids devant les garçons en 10’05’’ suivie par Corentin Thomas (11ans) à 15’’, le jeune Paolo Philippe (15 ans) remporte le Trikids en 14’46, Noémie Petifourt (13 ans) s’adjuge le trophée féminin en 15’34’’ à 48’’ de Paolo. Sur les deux Triathlons relais, 100 équipes étaient au départ du XL, 120 équipes sur le parcours Découverte.

Arrivée de Gilles Ricot (FRA - en blanc et noir), vainqueur du Triathlon Découverte de Gérardmer © Christophe Guiard

Gérardmer propose une organisation sans faille basée sur un concept multi-évènementiel.

Arrivée du 100ème Mini-Trikids Eliott Jaffory, 10 ans (FRA, club Eckbolsheim, en jaune) et de Lucien Boileau, 9 ans (FRA, Resda Bosges, en rouge), 102ème © Christophe Guiard

3.400 athlètes au départ, plus de 15.000 spectateurs, un nouveau record d’affluence à Gérardmer où le triathlon a trouvé ses lettres de noblesse. C'est d'abord et surtout grâce aux 800 bénévoles géromois et vosgiens qui sont présents chaque année et qui s’impliquent intensément à tous les stades de l’épreuve et aux innovations apporter pour que cette grande manifestation. Paul Charbonnier, un des membres de l’organisation, explique l’engouement pour le Triathlon de Gérardmer. « Il existe déjà une tradition du triathlon à Gérardmer puisque c’est la 21ème édition et aujourd’hui, nous sommes passés à un concept multi-évènementiels avec un triathlon Longue Distance, un Distance Olympique, un parcours Découverte, deux épreuves pour les enfants ainsi que deux triathlons en relais par équipe sur les distances Longue Distance et Découverte. Nous proposons ainsi toutes les distances pour tous les triathlètes dans les clubs et même pour les non licenciés. Le triathlon à une image de sport extrême et grâce à toutes ces distances proposées, nous sommes capable de proposer des distances adaptées à chacun en fonction de son expérience et de son niveau. En ce qui concerne le Longue Distance, cette année, nous avons décidé de revenir sur un standard ½ Ironman, mieux connu des athlètes, sur lequel chacun possède des références en termes de temps. Ce changement de distance allié à une augmentation des prix aux vainqueurs a permis d’obtenir un plateau de qualité. Enfin la fermeture des routes sur les parcours vélo, pour la première fois en France pour un Triathlon, nous a permis d’assurer au mieux la sécurité pour les participants et les spectateurs. Aujourd’hui, on peut dire que Gérardmer est le plus gros triathlon en France en termes de participations et de spectateurs, d’ici 2 ans, nous espérons atteindre notre objectif de 4.000 participants ce qui placerait le Triathlon de Gérardmer dans le top 5 des plus grands triathlons européens ».

Arrivée du 100ème Mini-Trikids  Eliott Jaffory, 10 ans (FRA, club Eckbolsheim, en jaune) et de Lucien Boileau, 9 ans (FRA, Resda Bosges, en rouge), 102ème © Christophe Guiard

Gérardmer a aussi innové, cette année, d’un point de vue de l’environnement avec le tri des déchets sur le site et lors des ravitaillements, le conditionnement en bonbonnes de l’eau de Gérardmer a permis d’éviter quantité de bouteilles en plastique. Les athlètes et spectateurs ont adhéré au jeu afin de préserver leur terrain de jeu et le site de Gérardmer.

Le Triathlon de Gérardmer diffusé sur Sport + dès le 16 septembre.

Sur Sport +, dès le 16 septembre, un reportage de 52 minutes sera diffusé à trois reprises sur la chaîne sportive : le mercredi 16 septembre à 0h15, le jeudi 17 à 10h et le samedi 19 à 7h30.

Résultats en intégralité sur le site Internet du Triathlon de Gérardmer : www.triathlondegerardmer.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sierrafox 60 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine