Magazine Humeur

est ce que l'on croit rêver???

Publié le 07 septembre 2009 par Maaxtal

des animaux aux ordures,des enfants au congelateur,dans quel monde vit on?

Jamais au grand jamais nos ancetres n'auraient pu croire de telles absurdités.Ils ont essayé de batir un monde sur des regles,et en fait nous sommes encore plus sauvages que le dernier primitif decouvert.Les animaux deviendraient  ils plus intelligents que nous,je crois ,excusez moi,que cela n'est pas trop dur,vu le niveau élevé de la bétise!

La suisse qui sait dire de certains que ceux sont des corbeaux noirs,ferait mieux de faire le ménage chez elle,car la c est grave,pour une nation soi disant civilisée.

Il est vrai qu'ici les animaux vivent dans les ordures,mais ils viennent pour survivre,ils ne sont pas jetés dedans comme de vulgaires kleenex!

Un minou est-il un détritus comme un autre? C'est ce que semblent penser certains maîtres, qui n'hésitent pas à jeter vivant leur animal domestique, comme un vulgaire déchet. Ces dix derniers jours, deux rats de compagnie et un chat ont ainsi été découverts au milieu des ordures, en pleine ville.

Samedi 29 août, un habitant de Saint-Jean repère deux rongeurs dans leur cage de transport - d'une saleté repoussante - déposés sur un tas de déchets encombrants. Les rats sont âgés et souffrent de pneumonie. En détresse respiratoire, l'un d'eux doit être euthanasié. Le deuxième est encore en traitement. Quatre jours plus tard, c'est un minou de 4 mois qui est trouvé par un passant aux Pâquis. En bonne santé, il est abandonné dans sa caisse, entre deux containers à poubelles.

«Nous avons laissé un mot là où le chat a été découvert, mais personne ne s'est manifesté», constate Valérie Derivaz, de SOS Chats Genève. Le fait que des gens préfèrent laisser une bête aux ordures plutôt que de la confier à d'autres la désole. «Ont-ils honte d'avouer qu'ils n'en veulent plus? Pourtant, les refuges ne posent jamais de questions.» Tomi Tomek, cofondatrice de SOS Chats, pointe un autre aspect sordide: les animaux étaient en cage. «Une double cruauté: en plus d'être abandonnés, ils risquent de mourir de soif ou de faim!»

Ce n'est pas la première fois cette année que Genève connaît pareille affaire. En mai, un chaton avait été trouvé dans un sac-poubelle à Plainpalais. Il était encore en vie dans son placenta.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maaxtal 294 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines