Magazine Journal intime

Sur les lèvres ou sur les joues?

Par Dateurenserie

Pourquoi rétrograder aux joues après avoir connu les lèvres? Pour introduire mon petit sujet du jour je vous ramène à mon histoire de mardi avec R où j’ai délibérément omis un passage car je savais que je vous en reparlais plus tard.

Voici le paragraphe que vous auriez du lire:Sur les lèvres ou sur les joues?

Elle m’attendait adossée au mur extérieur de la station Berri-Uqam sur St-Denis. Elle m’a accueilli avec deux baisers sur les joues. Ça me rassurait de voir qu’elle était aussi jolie que ce qu’elle laissait percevoir samedi dans la noirceur du bar et de la nuit. [...]

J’ai une autre histoire semblable pour renforcer la véridicité de la situation.

Janvier 2006, j’ai même la date si vous la voulez. J’ai une rencontre avec une fille dans le défunt et très chic Motel Canada situé quelque part sur le boulevard Taschereau. Dans l’une de ses chambres thématiques en plus. L’Amazonienne ou quelque chose comme ça. Les murs étaient recouverts de bambou. Vraiment. Bref, soirée alcoolisée parsemée de sexe ici et là. Le lendemain, quand je la dépose devant chez elle, elle me tend sa joue droite. Au moment où j’allais là gifler, j’ai compris qu’elle voulait que je l’embrasse. Une joue tendue qui signifie clairement « ne m’embrasse pas ailleurs ».

Pourquoi deux becs secs sur les joues alors que nous nous étions embrassés goulument auparavant? Cette situation m’est souvent arrivée et je n’ai jamais trop compris le pourquoi du comment.

Qu’est-ce qui peut bien provoquer cela? La gêne? La peur que l’autre se fasse des idées et qu’il prenne le baiser comme un au revoir engageant. L’inconfort de la sortie du cadre qui permettait ce genre de rapprochements (bar, nuit, chambre…)?

Une chose est certaine, je préfère m’abstenir que d’offrir deux baisers sur les joues. Et vous?

D.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :