Magazine Humeur

Et si George Bush finissait derrière les barreaux ?

Publié le 08 septembre 2009 par Forrestgump54

ad_forresgump54

George W. Bush ou certains de ses plus proches conseillers pourraient-ils finir derrière les barreaux ?
George Bush pourrait être interrogé dans une enquête relative aux mesures politiques prises après le 11 septembre. Cela semblait improbable, mais l’administration Obama vient de faire le premier pas en ce sens, en demandant une enquête sur d’éventuels manquements de certains agents de la CIA durant la guerre contre le terrorisme. "Personne ne sait jusqu’où cela peut aller", m’a confié Peter Brookes, un ancien agent de la CIA. "Des personnalités politiques très haut placées sont concernées."
Les investigations vont tenter de déterminer si certains enquêteurs ont outrepassé leurs fonctions et de ce fait enfreint la loi. Soit en étouffant un prisonnier jusqu’à ce que ce dernier perde connaissance par exemple, soit en en menaçant un autre à l’aide d’une arme à feu et d’une perceuse électrique.
L’administration Obama n’est pas très enthousiaste à l’idée de faire la lumière sur les méthodes de la CIA pour garantir la sécurité de l’Amérique après le 11 septembre 2001. Le président Obama avait d’ailleurs déclaré à plusieurs reprises qu’il voulait aller de l’avant et non se retourner sur le passé.
Ainsi, les républicains ont immédiatement critiqué cette initiative et même certains démocrates pense que cette enquête pourrait s’avérer impopulaire. "Politiquement ce n’est pas très bon pour cette administration" selon le stratège démocrate James Carville. "Le public ne montre pas un grand intérêt pour la question."
Mais le procureur Général, Eric Holder, pense qu’aux vues des preuves matérielles il possède désormais assez d‘éléments pour entamer des poursuites pour manquements graves. Cela dit personne ne sait quand une nouvelle preuve déterminante contraindra l’administration à aller en ce sens.
La "Amercian Civil Liberties Union", une organisation d’activistes qui milite contre les atteintes faites aux prisonniers, déclare que "chaque enquête qui suit les faits là où ils mènent, débouchera inévitablement sur la mise en examen de personnalités politique d’envergure gouvernementale."
Tiré par les cheveux me direz-vous?
Un conseiller juridique de l’administration Bush, Jack Goldsmith, soutient que ses collègues étaient bien conscients que le Président de l’époque et même certains de ses conseillers, pourraient un jour être interrogés sur les mesures prises ou approuvées après le 11 septembre.
Souvenez vous que Bill Clinton avait subi une procédure d’impeachment juste pour avoir menti au sujet de sa vie sexuelle. Croyez vous que Georges Bush et certains de ses plus proches collaborateurs pourraient finir derrière les barreaux ?
Vous pouvez toujours penser que la politique américaine est imprévisible et que l’enquête qui n’a même pas officiellement commencée sera longue. Mais à mon avis des personnes très haut placées la surveilleront de près.

Jonathan Mann, correspondant CNN International


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Forrestgump54 30495 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte