Magazine

Etat critique de Robin Cook

Publié le 08 septembre 2009 par Angelita

Etat critique de Robin Cook

David meurt de septicémie après une opération du genou dans une des cliniques d’Angels Healthcare.

Paul Yang travaillait comme comptable dans ces cliniques appartenant à Angela Dawson avant d’être assassiné. La société a d’énormes soucis de liquidités qui pourrait remettre en question sa cotation en bourse. D’ailleurs elle doit en informer la réglementation des marchés.

Jack Stapleton doit se faire opérer du genous dans une des cliniques. Il est maintenant marié à Laurie Montgomery, qui est comme lui, médecin légiste.

Laurie met à jour tous les cas d’infections post-opératoire des morgues de New York, soit un total de plus de 20 cas. Son enquête ne fait que commencer et elle se rend auprès de la clinique. Cela ne plait pas à Angela Dawson, la Présidente qui appelle le patron de Laurie pour se plaindre.

Mais Laurie est tenace et n’abandonne pas, quitte à se mettre la mafia, avec laquelle elle a déjà des ennuis, à dos, d’autres sociétés qui ne veulent aucun souci créé contre Angels Healthcare. Elle trouvera la solution au moment où Jack se fera opérer mais pour elle ce n’est pas fini.

Le thriller médical par excellence.

Le milieu médical des USA où circule beaucoup d’argent et on s’aperçoit qu’il n’est pas bon de mélanger les deux.

Le travail du médecin est de guérir, c’est le but premier. Faire de l’argent est bien beau mais on tombe très souvent sur des personnes peu scrupuleuses qui veulent en gagner encore plus ou qui sont prêtes à tout faire capoter par un soit-disant altruisme.

Les maladies rares sont très peu souvent prises en charge par les organismes de santé. Il faut pour cela de très bonnes mutuelles, s’endetter pour se faire soigner. La santé aux Etats Unis coûte excessivement cher et les soins les plus chers ne sont pas accessibles à tous.

Mais faut-il pour cela contourner la loi avec des virus qui tuent.

C’est de la fiction mais comme dans tous les thrillers de Robin Cook, cela nous montre que personne n’est à l’abri de rien.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Angelita 404 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte