Magazine Voyages

La vie est dure

Publié le 08 septembre 2009 par Argoul

Rentrée des classes : une en CP, un en sixième, l’autre en première, le dernier en seconde année de fac. Jamais dans l’année la Société ne s’impose avec plus de force aux jeunes qu’à la rentrée. Horaires, règlement intérieur, papiers, contraintes - tout leur tombe dessus d’un coup.

Est-ce à cause de l’insouciance des “vacances”, cette invention d’oisifs anglais et de petit-bourgeois du font popu ? Travailler, obligation biblique après la Chute, c’est mal, signe du péché d’origine. Un “travail” qui s’effectue comme un loisir, “ce n’est pas du travail”.

Est-ce parce que la France s’éveille à peine de l’immobilisme Chirac qui a duré une demi génération et qu’elle s’aperçoit de son incommensurable retard sur presque tout ? L’économie sous perfusion ou en délocalisation, le mammouth en grève par le haut (universitaire) et en démagogie par le bas (des “arts du spectacle en 6e, quel lobby cuculturel a fabriqué ça ?), nos 31 morts d’une guerre néo-coloniale chez les Afghans (le matériel ENFIN au niveau après des années)…

Est-ce par ce caporalisme culturel, ancré depuis des siècles dans la culture française, qui fait qu’on ne se sent jamais au niveau ? Allez-y les p’tits gars, faut bosser ! Passer les exams ! Reculer l’âge de la retraite !… Sauf que ces tartarinades se heurtent à la bonne vieille réalité qui est : grèves à tous les étages et pour n’importe quoi, 3 ans de suite à l’université; examens bidons sauf “grandes” écoles ou collèges privés, les seuls qui “distinguent” et qui se remarquent dans les CV; des chômeurs passés 45 ans qui sont dans une impasse, avec la morale ANPE et le démerde-toi tellement administratif (pas comme en Suède ou en Suisse, ou au Danemark - tant vanté de nos énarques).

Les gamins sont stressés pr une société malade. Ils pleurent en CP bien qu’ils retrouvent leurs copains de Mat Sup. Ils angoissent sixième par un programme trop chargé (8h00 - 17h00 presque tous les jours, avec des trous d’1h à rien faire entre certains cours !). Ils se résignent aux profs idiots (pas tous, mais le contraste en est d’autant plus fort) en première, année juste avant le Bac - ce sésame pour être un homme (un vrai selon les conventions). Ils se demandent plus âgés ce qui va se mettre en grève dans un mois, du métro, de la fac, de l’administration.

En gros, la société française, c’est “social” dans le discours, solidarité et gros impôts - et “démerde-toi” dans la vie courante avec humiliation morale, administrative, paperassière dès l’assistanat forcé de notre cher (très cher) Etat social - et bien peu efficace.

La vie est dure, no future. La résilience est réservée à quelquesuns, bien “élevés”.

éç

éç


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Argoul 1120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine